publicité

Surpopulation dans les prisons Outre-mer: L'Observatoire International des Prisons "attend les mesures concrètes"

  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le

Les derniers chiffres de la population carcérale sont édifiants: la prison de Nuutania, en Polynésie, est la plus surpeuplée de France avec un taux d'occupation de...316%. François Bès, responsable Outre-mer à L'OIP, demande à Christiane Taubira de désengorger les prisons ultramarines. 

La prison de Nuutania en Polynésie © DR
© DR La prison de Nuutania en Polynésie
Créée en 1996, la section française de L'Observatoire International des Prisons est une association qui a pour but de surveiller les conditions de détention dans les prisons. François Bès est coordinateur de l'OIP en charge de l'Outre-mer et de l'Île de France. 

La 1ère: Les derniers chiffres disponibles pour les Outre-mer montrent que 240 détenus sont écroués à la prison de Nuutania en Polynésie, pour un nombre théorique de 111 places, soit une surpopulation record?
François Bès: 316%, c'est en effet le record absolu de la surpopulation carcérale en France, métropole et Outre-mer. Cela est dû a différents facteurs, mais c'est surtout parce qu'en Outre-mer, et en Polynésie en particulier, la justice incarcère davantage qu'en métropole les courtes peines. Il y a moins d'aménagements des peines et cela entraîne cet engorgement.

La 1ère: Ces aménagements de peines moins nombreux, c'est une constante Outre-mer?
FB: Des statistiques de 2012 le montrent bien: au plan national, le taux d'aménagement de peines est d'environ 20%. Il tombe à 12% pour les Outre-mer. La situation est différente selon les collectivités. A La Réunion, la situation s'améliore, il y a davantage d'aménagements, de solutions alternatives à la prison. Alors qu'à Mayotte, la situation est très dégradée. Les forts taux de chômage ultramarins aggravent encore la situation car, malgré les nouvelles lois, les JAP (Juges d'Application des Peines) continuent souvent à aménager les peines uniquement lorsque les détenus ont des contrats de travail. Or, les sans-emplois sont plus nombreux outre-mer que dans l'hexagone.

La 1ère: La prison de Nouméa a longtemps été qualifiée de passoire, de honte... La situation s'arrange pourtant?
FB: Effectivement et il faut que le cas de cette prison serve d'exemple pour les autres établissements pénitentiaires Outre-mer. La mission envoyée par la ministre de la justice a fixé une sorte de "numérus clausus" pour les incarcérations, afin de favoriser un développement des peines alternatives. Et cela fonctionne. La justice se donne davantage de moyens pour favoriser les aménagements de peines.

La 1ère: La prison de Ducos, en Martinique est en suprpopulation chronique. Elle est particulièrement vétuste. Christiane Taubira a commandé et reçu fin juin un rapport sur le cas de Ducos. Qu'en attendez-vous?  
FB: Les conditions de détentions à Ducos sont vraiment terribles. Là aussi, il est urgent de développer une politique d'aménagements des peines pour désengorger la prison. Mais nous n'avons pas encore eu connaissance du rapport remis à la ministre de la justice. Nous souhaitons vraiment que Christiane Taubira, comme elle y a fait plusieurs fois allusion, mette en place un groupe de travail sur les prisons d'Outre-mer. Nous en attendons énormément!

La 1ère: Cela fait un peu plus d'un an que Christiane Taubira est ministre de la justice. Quel regard portez-vous sur son action en matière de politique carcérale?
FB: Elle a fait beaucoup d'annonces. Nous attendons maintenant de véritables mesures. Nous regarderons avec beaucoup d'attention le projet de loi qui est toujours annoncé pour le dernier trimestre 2013. Il y a dans les déclarations de la ministre une volonté claire et nette de développer les peines de probations, les peines alternatives à la prison. Il faut maintenant que cela devienne réalité!  

Les dernières statistiques communiquées par le ministère de la justice sur la population carcérale en Outre-mer (1/6/13):
© Ministère de la justice
© Ministère de la justice

Le même document à télécharger:

 

Création d'un groupe de travail par la ministre

L'agenda prévisionnel de Christiane Taubira pour la semaine du 8 au 14 juillet indique que ce mardi 9 juillet, la ministre installe un "groupe de travail sur situation pénitentiaire dans les outremers". La composition de ce groupe n'est pas encore connue. 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play