publicité

Johnny Magamootoo, un Réunionnais à la conquête du Bourget

Johnny Magamootoo prépare ce rendez-vous depuis 3 ans. Ce Réunionnais, conseiller municipal pendant 25 ans, rêve de parvenir à la tête du Bourget, une commune de 15 000 habitants, située au nord de Paris, en Seine-Saint-Denis.

Johnny Magamootoo, candidat à la mairie du Bourget © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Johnny Magamootoo, candidat à la mairie du Bourget
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Dans son local de campagne, Johnny Magamootoo, 49 ans reçoit des électeurs. Un opticien, un retraité, passent par là pour voir leur candidat. "C'est important la proximité, lâche le leader de la liste d'Union d'intérêt communal. C'est pour cela que j'ai quitté la majorité à la tête de la ville, dit-il. Le maire UDI, Vincent Capo-Canellas, sénateur depuis 2011 n'a pas le temps de s'occuper de ses administrés et moi, je n'étais plus sur la même longueur d'onde. Beaucoup de Bourgetins sont insatisfaits. Les taxes ont augmenté, il y a beaucoup d'insécurité et rien n'est fait pour les jeunes". 

Johnny Magamootoo et un électeur du Bourget © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Johnny Magamootoo et un électeur du Bourget

 

De La Réunion au Bourget


Johnny Magamootoo est arrivé dans l'hexagone à l'âge de 14 ans avec toute sa famille. Son père, bijoutier, sa mère qui aidait dans la boutique et ses 7 frères et sœurs ont grandi à Clichy-sous-Bois. Sans trop rentrer dans les détails de sa vie personnelle, Johnny Magamootoo explique qu'il habite depuis 35 ans au Bourget. Il a monté en 1989 une société d'ambulances puis il s'est lancé dans l'immobilier. Le candidat a donc vu cette ville évoluer. "Il y a beaucoup de communautés ici et je suis fier, souligne Johnny Magamootoo, car dans ma liste, j'ai réussi à rassembler tout le monde. Il y a des Juifs, des bouddhistes, des musulmans, des chrétiens et des laïcs. Il faudrait au Bourget, poursuit Johnny Magamootoo, faire comme à La Réunion où les religions cohabitent si bien". 

Johnny Magamootoo, catholique et hindou dans sa jeunesse © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Johnny Magamootoo, catholique et hindou dans sa jeunesse


Des problèmes d'insécurité


La ville du Bourget est connue pour son Salon aéronautique et de l'espace qui a lieu tous les 2 ans et qui draine un large public. Le reste du temps, la commune de 15 000 habitants ne brille pas par son dynamisme économique et culturel.  Elle ressemble à une ville-dortoir, avec son RER B qui permet à ses habitants d'aller facilement travailler sur Paris. Et puis selon, Johnny Magamootoo qui en a fait l'un des principaux thèmes de sa campagne, "l'insécurité est en hausse au Bourget. On constate une augmentation des agressions, des vols, des cambriolages, des incivilités et du vandalisme. Il faudrait donc, souligne le candidat centriste, une police municipale 24h sur 24h, avec plus de moyens."

Johnny Magamootoo devant son local de campagne © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Johnny Magamootoo devant son local de campagne

La jeunesse au Bourget


L'autre cheval de bataille, de Johnny Magamootoo, c'est la jeunesse. L'ancien conseiller municipal délégué aux relations publiques et aux fêtes, trouve que rien n'est fait dans sa commune pour les jeunes. "Le stade de football est à l'abandon. Les jeunes n'ont même pas de car pour aller participer à des compétitions sportives à l'extérieur. Il faut donner des moyens au sport dans cette commune, lance Johnny Magamootoo. Et puis, souligne-t-il, il faudrait proposer des bourses aux jeunes pour qu'ils puissent étudier." Regardez cette vidéo dans laquelle Johnny Magamootoo explique les raisons pour lesquelles il a décidé de se présenter. 

Johnny Magamootoo, candidat aux éléctions municipales du Bourget (93)

La famille Magamootoo


Dans la famille Magamootoo, seules deux sœurs de Johnny vivent dans l'hexagone. Le reste de la famille est reparti à La Réunion. Le candidat aux municipales du Bourget, père de deux filles,  se rend une fois tous les deux ans sur l'île pour voir sa mère et suivre quelques affaires. Il consulte parfois son cousin par téléphone, Eric Magamootoo, ex-président de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion. "C'est important d'avoir ses conseils, et puis surtout, conclut rapidement Johnny Magamootoo, la famille, c'est sacré." Le candidat croit en ses chances. "Ma campagne de proximité va payer", dit-il. Johnny Magamootoo espère sincèrement gagner.


 

Le questionnaire de la1ere.fr

Comme tous les candidats ultramarins dont nous dressons le portrait chaque vendredi depuis le mois de décembre (portraits à lire en bas de cet article), nous avons soumis Johnny Magamootoo à notre traditionnel questionnaire, qui permet de mieux découvrir la personnalité du candidat.
 
Quel est le lieu qui symbolise le mieux Le Bourget où vous êtes candidat ?
L'aéroport car c'est un lieu mondialement connu. En deuxième position, je mettrais le marché, car c'est là que l'on peut se rencontrer.
 
Le lieu qui symbolise l'Outre-mer ?
Pour moi, c'est le Piton de la Fournaise, le volcan de mon île natale, La Réunion.
 
Quel est lieu qui symbolise la France ?
L'Arc de Triomphe à Paris.
 
Quel est votre modèle en politique ?
C'est Ghandi, sans aucun doute.
 
Quel est pour vous le plus grand président de la Ve République ?
Charles de Gaulle.
 
Votre personnage historique de référence ?
Je dirais Mandela.
 
Quelle est votre devise ou expression favorite ?
Mon expression favorite. Il y en a plusieurs, mais j'aime beaucoup : "les petits ruisseaux font les grands lacs".

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play