publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Archives d'Outre-mer – 2009 : Dany Laferrière reçoit le prix Médicis pour "L’Enigme du retour"

  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le

Les week-ends, La1ere.fr vous propose un voyage dans le temps et l’histoire avec les archives de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina). En octobre 2009, interview de l’écrivain haïtien Dany Laferrière pour son livre « L’Enigme du retour », qui obtiendra le prix Médicis. 

Dany Laferrière sur le plateau de France Télévisions, en octobre 2009. © INA
© INA Dany Laferrière sur le plateau de France Télévisions, en octobre 2009.
Le jeudi 28 mai à 15h, l’écrivain canadien d’origine haïtienne Dany Laferrière sera reçu en séance solennelle sous la Coupole de l’Académie française, selon l’expression consacrée. Le nouvel immortel, élu en décembre 2013 au fauteuil d’Hector Bianciotti, prononcera son « discours de réception » devant un public invité. La séance sera très protocolaire, avec honneurs militaires et présence de la Garde républicaine.
 
Après de nombreux livres et de nombreux succès en librairie, Dany Laferrière obtint la consécration en France en novembre 2009 avec « L’Enigme du retour », qui reçut le prix Médicis. L’ouvrage raconte le retour de l’écrivain en Haïti après le décès de son père. « C’est un portrait en miroir », déclarait alors Dany Laferrière. « Nous avons passé la majeure partie de notre temps en exil, lui à New York, moi à Montréal. En le regardant de près j’ai voulu me regarder aussi ».
 

REGARDEZ : Dany Laferrière parle de son livre « L’Enigme du retour » (France Télévisions, octobre 2009)

Source : Ina  
laferrière 2009


BONUS : en janvier 2015, La1ere.fr allait à la rencontre de Dany Laferrière à l'université de la Sorbonne Nouvelle à Paris. Ecoutez un extrait.

« L’écriture c’est l’imaginaire. Ecrire, c’est se retrouver dans un endroit dont je ne donnerai pas l’adresse pour que l’on ne me retrouve pas. Nous y avons tous été une fois. Nous sommes sortis de nous-mêmes. C’est une espèce d’apnée (…) Le lecteur c’est l’être fondamental de la littérature. Et si on n’arrive pas à le redéfinir et à lui redonner sa dignité on est en danger, littéralement, la littérature est en danger. »

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play