publicité

TAAF : L'Astrolabe aura un successeur en 2017

L'Astrolabe, le navire qui ravitaille la base Dumont d'Urville en Terre Adélie aura un successeur en 2017. Un nouveau navire logistique polaire a été commandé par trois ministères. Le bâtiment remplacera l'Astrobale, mais aussi le patrouilleur austral Albatros, retiré du service. 

© Marine Assistance 2015
© Marine Assistance 2015
  • la1ere.fr
  • Publié le
50 millions d'euros, c'est, selon le communiqué du ministère des Outre-mer, le coût de ce nouveau navire qui va être construit au chantier naval Piriou, à Concarneau, en Bretagne. Ce PLV (navire logistique polaire) sera mis à l'eau en 2017. Le brise-glace mesurera 72 mètres de long, 16 mètres de large, pourra accueillir 60 personnes, transporter 1200 tonnes de fret et disposera d'un hélicoptère.
 

Trois ministères pour le financer

Trois ministères participeront à son financement : Outre-mer, Défense, Recherche. Cela fait plus d'un an que l'administration des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) , l'IPEV (Institut Paul Emile Victor) et la Marine nationale travaillent sur ce projet. Car le nouveau bâtiment aura une double mission : non seulement, comme l'Astrolabe, il ravitaillera les scientifiques français en Terre Adélie, mais il assurera également les missions dévolues jusqu'à présent à l'Albatros, le patrouilleur austral, retiré du service, qui assurait des missions de surveillance et de souveraineté dans le sud de l'océan Indien.

L'Astrolabe, un navire mythique

© wikipedia
© wikipedia
Mis en service en 1988, L'Astrolabe assurait jusqu'à présent les rotations logistiques entre Hobart, en Tasmanie, et la base scientifique française Dumont d'Urville, en Terre Adélie, sur le continent Antarctique. Regardez cette vidéo de l'IPEV qui présente l'Astrolabe :
Astrolabe IPEV

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play