publicité

Prise d'otage en cours dans une prison : qui est le détenu guadeloupéen Fabrice Boromée?

  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le

Le directeur adjoint de la maison centrale de la prison de Vendin-le-Vieil, près de Lens, a été pris en otage par un "détenu particulièrement dangereux", ce mercredi 9 septembre. Il s'agit du détenu Guadeloupéen Fabrice Boromée. Il y a quelques semaines, La1ère.fr lui avait consacré un dossier.

Les barreaux de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe. © AFP PHOTO CHARLY TRIBALLEAU / LA 1ERE
© AFP PHOTO CHARLY TRIBALLEAU / LA 1ERE Les barreaux de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe.
Le directeur adjoint de la maison centrale de la prison de Vendin-le-Vieil, près de Lens, est actuellement retenu en otage par le Guadeloupéen Fabrice Boromée, un détenu signalé comme "particulièrement dangereux", et "armé", selon la préfecture du Nord Pas-de-Calais.

Condamné à 28 ans de prison, le Guadeloupéen Fabrice Boromée purge sa peine dans l’Hexagone depuis 2011. Placé à l'isolement, Fabrice Boromée réclame son retour en Guadeloupe.

Qui est Fabrice Boromée ?

Très récemment, La1ere.fr avait consacré dans un dossier sur les prisonniers ultramarins, deux articles au cas de Fabrice Boromée. Le Guadeloupéen est signalé comme "DPS" : détenu particulièrement signalé. Il ne sort jamais de sa cellule sans une escorte de surveillants casqués. A 34 ans, Fabrice Boromée a déjà passé près de 10 ans de sa vie derrière les barreaux.

Déjà incarcéré entre 2004 et 2009 pour des faits de violence avec arme, il retourne en prison en février 2010 suite à un vol de scooter qui a failli tourner au drame. Une condamnation assortie d'une interdiction de séjourner en Guadeloupe. En août 2011, Fabrice Boromée est transféré dans l’Hexagone, contre son gré.

En juillet 2015, Fabrice Boromée avait adressé à l'Observatoire International des Prisons un courrier pour se plaindre de ses conditions de détention :
Lettre de Fabrice Boromée à l'OIP le 28 juillet 2015. © OIP
© OIP Lettre de Fabrice Boromée à l'OIP le 28 juillet 2015.

Une précédente prise d'otage en prison

Depuis son arrivée dans l'Hexagone, les incidents violents se multiplient et les peines s’accumulent. En janvier 2013, le Guadeloupéen avait déjà pris en otage un surveillant de la prison d’Alençon-Condé-sur-Sarthe (Orne). Ce dernier venait de lui annoncer le décès de son père à Pointe-à-Pitre. Fabrice Boromée n'avait pas été autorisé à se rendre à l'enterrement.

Initialement condamné à 8 ans de prison, le Pointois purge actuellement une peine de 28 ans. Placé à l'isolement dans la maison centrale de Vendin-le-Vieil, Fabrice Boromée a déjà connu plus de dix établissements en métropole.

L’interview de Fabrice Boromée

La1ère.fr avait pu s’entretenir par téléphone avec Fabrice Boromé, lors du traditionnel "coup de fil hebdomadaire" à son avocat. C’était en octobre 2014, il était emprisonné à Arles et réclamait son transfert en Guadeloupe. 
 
Ecoutez ci-dessous l'interview de Fabrice Boromée, joint par Leia Santacroce : 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play