publicité

Babette de Rozières reporte le salon de la gastronomie des Outre-mer en raison des élections

En raison des élections législatives, Babette de Rozières annonce le report du salon de la gastronomie des Outre-mer prévu en février. Candidate dans la XVIIe circonscription de Paris, la chef guadeloupéenne craint pour son investiture et ne se voit pas concilier salon et campagne électorale.

Candidate dans la XVIIe circonscription de Paris, Babette de Rozières annonce qu'elle reporte le salon de la gastronomie des Outre-mer prévu en février. © CITIZENSIDE / AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE
© CITIZENSIDE / AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE Candidate dans la XVIIe circonscription de Paris, Babette de Rozières annonce qu'elle reporte le salon de la gastronomie des Outre-mer prévu en février.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Le salon de la gastronomie des Outre-mer n'aura pas lieu du 10 au 12 février prochain. Candidate pour la législative de la XVIIe circonscription de Paris, Babette de Rozières annonce son report en raison des élections. Créé en 2015 par la chef guadeloupéenne, le salon de la gastronomie des Outre-mer rassemble chaque année une centaine d'exposants qui viennent spécialement à Paris présenter leur gastronomie.

"Je ne veux pas qu'on me reproche de profiter de ma notoriété"

"Je mène actuellement une campagne difficile dans l'une des circonscriptions les plus dures de France, et je ne pouvais pas concilier les deux, explique Babette de Rozières à La1ère.fr. J'ai également peur que l'on annule mon investiture sous prétexte que j'ai fait des publicités pour mon salon avec des photos de moi en 4 par 3 partout dans la circonscription où je fais campagne. Je ne veux pas qu'on me reproche de profiter de ma notoriété". 

Babette de Rozières a été élue conseillère régionale Les Républicains d'Ile-de-France, en décembre 2015, dans la circonscription des Yvelines. Elle a été investie candidate sur la XVIIe circonscription (à cheval sur les XVIIIe et XIXe arrondissements) en juin dernier.

Des conséquences pour les exposants ?

"Il faut aussi un report du salon pour ne pas pénaliser les exposants, car je ne pourrais pas être physiquement présente durant les trois jours", argumente Babette de Rozières.

Ce report aura-t-il des conséquences pour les exposants qui viennent spécialement des Outre-mer pour assister au salon ? "Non, assure la chef guadeloupéenne qui dit les avoir prévenu en amont. Au moment de mon investiture, j'avais déjà des doutes. Ce salon, c'est mon bébé, j'ai tellement trimé pour le mettre en place, je ne me vois pas le porter à moitié".

Attendu du 10 au 12 février, ce troisième édition du Salon de la gastronomie des Outre-mer se tiendra donc "après les législatives", assure Babette de Rozières qui n'a pas encore défini de date.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play