publicité

La baisse des APL ne s'appliquera pas Outre-mer, mais... [Décryptage]

La ministre des Outre-mer a annoncé mardi 26 septembre à l'Assemblée nationale que la baisse des APL ne s'appliquera pas aux Outre-mer. Mais attention : il s'agit de la baisse prévue pour les occupants de logements sociaux. La baisse de 5 euros pour les APL s'appliquera, elle, également Outre-mer. 

© ANRU
© ANRU
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, l'a annonce mardi 26 septembre devant les députés de la Délégation aux Outre-mer : "la baisse des APL ne s'appliquera pas dans les Outre-mer".


Elle l'a expliqué en répondant à la députée (Nouvelle Gauche) de La Réunion Ericka Bareigts qui réclamait un moratoire, notamment sur cette baisse des APL (Aides Personnalisées au Logement). Regardez un extrait de l'audition de la ministre des Outre-mer Annick Girardin:
Annick Girardin APL

APL...et APL

Mais la baisse des APL évoquée par la ministre des Outre-mer ce matin concerne uniquement les occupants de logements sociaux. Dans la préparation du budget 2018, outre la diminution de cinq euros mensuels des aides au logement (APL), qui entrera en vigueur le 1er octobre, le gouvernement a en effet prévu une baisse des aides pour les occupants de logements sociaux, qui pourrait aller, selon des sources concordantes, jusqu'à 50 euros. Cette baisse des APL pour les logements sociaux a été révélée il y a quelques jours et suscite la colère des organismes HLM qui estime qu'il s'agit là "d'une ligne rouge, dans la mesure où le gouvernement envisagerait d'imposer aux bailleurs sociaux des baisses loyers équivalentes à la diminution des APL.

La diminution de cinq euros au 1er octobre reste valable

En revanche, la baisse de cinq euros mensuels des aides au logement (APL), qui entre en vigueur le 1er octobre, "concernera l'ensemble des territoires nationaux", Outre-mer compris. C'est le ministère des Outre-mer qui le précise après l'intervention d'Annick Girardin. Cette baisse de cinq euros, annoncée par le gouvernement le 21 juillet 2017, a provoqué une vive polémique. Pour tenter de calmer les critiques, le chef de l'Etat avait demandé le 5 septembre dernier, que les propriétaires fassent un geste en diminuant les loyers de cinq euros, afin que les locataires ne soient pas pénalisés.  

La question des aides aux logements est d'autant plus importante dans les Outre-mer que 80% des ménages ultramarins sont éligibles au logement social.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play