publicité

Carrousel du Louvre : le militaire blessé par un homme armé d'une machette serait originaire de Wallis et Futuna

Le militaire était en faction dans le Carrousel du Louvre, à Paris, vendredi matin, dans le cadre du plan Vigipirate. Il a été blessé au cuir chevelu par un homme armé d'une machette. D'après nos informations, le soldat est originaire de Wallis et Futuna.  

© Mustafa Sevgi / ANADOLU AGENCY
© Mustafa Sevgi / ANADOLU AGENCY
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Un homme a attaqué vendredi 3 février à l'arme blanche au cri d'"Allah Akbar" des militaires en faction à l'entrée de la très touristique galerie du Carrousel du Louvre à Paris, qui ont riposté, le blessant très grièvement. Il s'agit "visiblement" d'une "attaque à caractère terroriste", a déclaré le Premier ministre Bernard Cazeneuve, en déplacement à Bayeux. Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête. D'après plusieurs sources bien informées contactées par Outre-mer 1ère / France Ô, le militaire blessé serait originaire de Wallis et Futuna. Il est "légèrement atteint" selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Ce soldat a été hospitalisé à l'hôpital Percy, de Clamart. Les ministres de l'Intérieur et de la Défense se rendront à son chevet ce vendredi après-midi.


Les faits

Les faits se sont produits vers 10 heures dans l'escalier qui descend dans cette galerie donnant accès au musée le plus fréquenté du monde: un homme "armé d'une machette au moins, peut-être d'une deuxième arme" s'est avancé vers quatre militaires de la force Sentinelle en proférant des "menaces" et en criant "Allah Akbar", a déclaré à la presse le préfet de police de Paris Michel Cadot. "Le militaire le plus proche, semble-t-il, a tiré pour se défendre face à l'agression", tirant cinq balles, "blessant sérieusement l'assaillant", notamment au ventre, selon le préfet de police. Un des militaires a été légèrement blessé au cuir chevelu. C'est ce soldat qui serait originaire de Wallis et Futuna.
 
Selon une source militaire, un des soldats a d'abord tenté de maîtriser l'agresseur "par des techniques d'autodéfense. Devant l'échec de la maîtrise, l'un des soldats a ouvert le feu". Une deuxième personne, "au comportement suspect" a été interpellée, selon M. Cadot, très prudent sur son implication éventuelle.
 

Le parquet antiterroriste sur place

Le parquet antiterroriste, qui s'est rendu sur place, a ouvert une enquête de flagrance pour "tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", a annoncé le parquet de Paris. Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la PJ parisienne et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
 

Les Ultramarins dans Vigipirate

Les soldats originaires des Outre-mer sont nombreux à participer aux missions de surveillance dans Paris, dans le cadre du plan Vigipirate renforcé depuis les attentats de 2015. Regardez ce reportage réalisé en novembre 2015 par France Ô qui avait suivi plusieurs Ultramarins dans le cadre de cette mission de surveillance :
Attentats : les patrouilles militaires renforcées à Paris
De nombreux soldats des Outre-mer participent aux patrouilles militaires qui sont plus nombreuses après les attentats du 13 novembre dans la capitale. Reportage.

 
François Hollande "salue le courage et la détermination" des militaires

François Hollande a "salué le courage et la détermination" des militaires "face à l'agression sauvage" commise vendredi aux abords du Musée du Louvre.
"Face à l'agression sauvage qui s'est produite ce matin au Carrousel du Louvre, dont le caractère a conduit la section anti-terroriste du parquet de Paris à ouvrir une enquête pour tentative d'assassinat, le Président de la République salue le courage et la détermination dont ont fait preuve les militaires pour neutraliser l'assaillant", a déclaré l'Elysée dans un communiqué.

Exprimant "sa solidarité au soldat blessé", François Hollande, à Malte pour un sommet européen, a également réaffirmé "la détermination de l'Etat à agir sans relâche pour défendre la sécurité de nos compatriotes et lutter contre le terrorisme". L'opération Sentinelle "a une fois de plus prouvé son efficacité", souligne-t-il encore.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play