publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

A la City de Londres, dernière séance de l'année pour le nickel calédonien

  • Par Alain Jeannin
  • Publié le

Pour sa dernière séance de cotation de l’année à la bourse des métaux de Londres, le nickel termine en petite forme, après une reprise impressionnante. Eramet et Glencore finissent 2016 dans le vert. 

Minerai de nickel calédonien © Photo Alain Jeannin
© Photo Alain Jeannin Minerai de nickel calédonien
Vendredi soir à Londres, le prix de la tonne de métal préserve de justesse le seuil des 10 000 dollars, loin des 12 000 dollars atteints courant octobre. Le nickel est en baisse de 1,08 % à la City. Pour le mois de décembre, la chute atteint 10,16 %. Maigre consolation, le nickel reste en hausse de 13,84 % sur l’année. Mais la reprise a fondu comme neige au soleil.

Baisse du nickel

Prises de bénéfices, faibles transactions et dollar fort ont contribué à relancer les incertitudes sur l’évolution des cours du nickel. De nombreux traders  et leurs clients sont en congés. A Londres comme à Shanghai, les investisseurs semblent exprimer de nouvelles craintes sur la capacité du gouvernement chinois à empêcher l'accélération des sorties de capitaux du pays. Les métaux de base, comme le nickel, sont vulnérables en cas de sentiment de risque plus prononcé. Ces derniers jours, les réserves de change de la Chine et la croissance de l’économie du pays suscitent des interrogations.
Le maintien de l’embargo indonésien sur les exportations de nickel n’a pas suffi à rassurer le marché des métaux.

Malgré tout, les dernières prévisions de 17 grands analystes établissent un consensus et font preuve d’optimisme. Elles prévoient un cours du nickel autour de 13 000 dollars la tonne en 2017. 


Eramet et Glencore

La confiance et le regain d'intérêt des investisseurs pour les sociétés minières et métallurgiques auront marqué cette fin d'année 2016. Eramet (SLN) termine cette journée de cotation dans le vert, en petite progression de 0,84 %, au même niveau que Glencore (KNS). 
 

Partagez :

  • Dans l’usine de la Monnaie de Paris qui produit encore des francs : les Francs Pacifique

    nickel

    Des pièces de monnaie par milliers. Des Francs Pacifique et des Euros. Leur point commun ? Ils contiennent du nickel calédonien produit par le groupe français Eramet et sa filiale calédonienne, la SLN. Bienvenue à Pessac, l'usine-citadelle de la Monnaie de Paris dans la banlieue de Bordeaux.

    Mis à jour le jeudi 30 Mars 2017 à 18:19
  • Le Brexit de Londres sans conséquence pour le nickel calédonien

    nickel

    La bourse des métaux de Londres poursuit son léger rebond. Sur le front du nickel, la tonne de métal pur revient sur 10.000 dollars. Elle sert de référence aux prix des minerais et des alliages. Le nickel est soutenu par de bons indicateurs chinois et américains. A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ere.
    Mis à jour le jeudi 30 Mars 2017 à 11:58
  • Quand le made-in-Normandie brille du nickel de Nouvelle-Calédonie

    nickel

    La France c'est le pays de la gastronomie et l'on y trouve l'une des plus anciennes fabriques de casseroles au monde. La manufacture Mauviel a été fondée en 1830 et depuis 1989 elle utilise du nickel et du fer calédonien pour fabriquer le haut de gamme de l'acier inoxydable. 

    Mis à jour le mardi 14 Mars 2017 à 16:51

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play