publicité

Le combat de Kévin Teaue contre la maladie : "Je suis là pour me battre et pour gagner"

Kevin Teaue est un jeune Polynésien de 18 ans atteint d’une grave maladie pulmonaire. Evacué en urgence de Tahiti pour la métropole, il est dans l'attente d'une greffe du cœur et des poumons à l'hôpital Foch, en région parisienne. Il doit encore subir une série d'examens.

© Pierre Lacombe
© Pierre Lacombe
  • Par Albane Lussien et Pierre Lacombe
  • Publié le , mis à jour le
Depuis sa chambre d’hôpital à Suresnes, Kévin a une vue imprenable sur Paris. Un spectacle inédit pour ce jeune Polynésien qui vient de quitter son île natale pour la première fois. Ce décor sera le sien pour plusieurs semaines sans doute : le jeune homme, gravement malade depuis trois ans, est en attente d’une greffe des poumons et du cœur.

Evacué en urgence

Kévin a été évacué en urgence dimanche 15 octobre depuis Tahiti. Son état s’était aggravé. Depuis, il est pris en charge par l’équipe médicale de l’hôpital Foch à Suresnes. "Une transplantation d’organe est possible, même probable", nous confie le Docteur Douvry, pneumologue.  Mais il est encore trop tôt pour savoir quand : "On la fait le plus tard possible, parce que c’est un traitement compliqué.

 

© Pierre Lacombe
© Pierre Lacombe

Examens médicaux en série

Radiographie des poumons, échographie des vaisseaux sanguins, scanner dentaire : avant d’envisager toute opération, Kévin doit d’abord subir une batterie d’examens. Il s’agit d’établir un bilan de santé extrêmement précis du jeune malade. Objectif : éviter qu’il ne développe de foyer infectieux, ce qui pourrait être une contre-indication à l’opération. Mais Kévin est confiant : "ça va être une aventure… Je pense que ça va bien se passer, ils savent ce qu’ils font"

Le soutien d’Alexandra Caldas

A l’hôpital, Alexandra vient rendre visite à son ami Kévin. Le courage du jeune homme l’impressionne :

"Je le sens très optimiste et très confiant. A sa place, j’aurais eu très peur d’être là, toute seule, sans ma famille. Je trouve qu’il a l’air heureux d’être là, parce qu’il sait qu’on trouvera une solution pour lui."


Ce parcours médical, la jeune femme de 21 ans le connaît bien. Atteinte de mucoviscidose depuis sa naissance, elle a subi une double greffe il y a cinq ans. Son combat contre la maladie l’avait conduite en Polynésie l’été dernier. Elle avait relevé un défi un peu fou : rallier Tahiti à Moorea à la rame pour sensibiliser au don d’organes. C’est à cette occasion qu’elle avait rencontré Kévin : ils sont ensuite devenus amis.

© Outre-mer 1ère
© Outre-mer 1ère

Le courage d'un jeune guerrier

La force de Kévin : son courage évidemment, et sa tenacité.

"Je suis ici pour faire le aito (guerrier en tahitien, ndlr), pour me battre et pour gagner"
 

 Mais le jeune homme reste lucide. Kévin sait que son avenir dépend de quelqu’un, quelque part, qui lui donnera un jour son cœur, ses poumons. Et la guérison.

Regardez le reportage de France Ô (P. Lacombe, N. Bensmail, R. Moine, JP. Etchegaray)
Le combat de Kevin pour guérir

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play