publicité

Corée : le Cygne noir du nickel calédonien

Le nickel a fortement chuté cette semaine, confirmant un sentiment assez négatif. Une tendance baissière est en mouvement. Le métal prolongeait ses pertes vendredi, il prend un gros bouillon et perd 4,90 % sur la semaine.

Le massif de nickel du Koniambo en province Nord de Nouvelle-Calédonie © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Le massif de nickel du Koniambo en province Nord de Nouvelle-Calédonie
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
La théorie du Cygne noir, développée par l’économiste Nassim Taleb, est une théorie dans laquelle on appelle Cygne noir un évènement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler et qui, s’il se réalise a des conséquences d’une portée exceptionnelle. La forte tension en Corée est le Cygne noir qui pèse sur les cours du nickel.

Chute

La parenthèse enchantée du métal est provisoirement terminée. Fin août, le nickel avait flambé pour atteindre 12.000 dollars, durant un petit mois, assurant une belle éclaircie pour la production calédonienne. Ce vendredi soir, les clignotants sont au rouge, le nickel vaut 10.568 dollars (4,79 $ par livre).

Risque Corée

4 jours de baisse : La pression négative sur le nickel et les métaux industriels repose sur deux facteurs principaux. Tout d'abord, les tensions géopolitiques. Hier, le ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord, Ri Yong-ho, a déclaré que son pays pourrait envisager de tester une bombe à hydrogène sur le Pacifique. Les menaces pèsent désormais aussi sur le transport maritime des marchandises et des matières premières. Les négociants asiatiques, déjà douchés par la montée du dollar, délaissent les valeurs à risques et les métaux industriels s'y rapportent.

Note chinoise

Ensuite, la note de crédit de la Chine a été déclassée par l’agence de notation Standard & Poor's, de A + à AA-, principalement car "une période prolongée de forte croissance du crédit a augmenté les risques économiques et financiers de la Chine" explique Boris Mikanikrezai, analyste londonien du nickel.

Londres doute

Le sentiment haussier récent sur les métaux de base est compromis de manière significative, d'où la liquidation du nickel au LME, malgré des indices manufacturiers chinois robustes. "De façon inquiétante note Alexander Bayliss de Marex Spectron, la rechute des prix au LME a concerné de gros volumes de nickel, reflétant ainsi la tendance baissière de l’activité commerciale".

Lisbonne espère

L’International Nickel Study Group (INSG) a publié de nouvelles statistiques jeudi. Le rééquilibrage du marché du nickel est sur la bonne voie indique le groupe d’études. L’INSG réunit les représentants des producteurs mondiaux dans ses locaux de Lisbonne au Portugal. Le déficit de nickel serait de 66 000 tonnes cette année en raison de la demande croissante du secteur des aciers inoxydables. Dans ce cas, les prix pourraient repartir à la hausse, mais à condition que le risque coréen s'estompe. Voilà au moins une raison d’espérer...
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play