publicité

La députée de Mayotte répond à la polémique sur son "voile" (qui est en réalité un châle)

Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux s'enflamment  à propos du "voile" que porte la députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali. Signe ostentatoire religieux, comme le disent certains ? "Tradition mahoraise", répond la parlementaire. Récit d'une polémique en trois actes.

© La1ere.fr
© La1ere.fr
  • Par David Ponchelet
  • Publié le

Acte 1 : la photo officielle

Lors de leur arrivée à l'Assemblée nationale, les députés prennent tous la pose pour la photo officielle qui figure notament sur le site internet du palais Bourbon. Ramlati Ali, députée de la première circonscription de Mayotte, a choisi de se faire photographier avec le châle traditionnel que portent les femmes à Mayotte.
© Assemblée nationale


Acte 2 : naissance d'une controverse

Rapidement repérée par différents sites internet, la photo de Ramlati Ali a fait naitre une controverse, d'autant que l'un des premiers journaux à l'avoir évoqué, L'Express, expliquait ceci :

La députée de Mayotte, Ramlati Ali, a posé avec son voile islamique pour la photo officielle. 

L'express, 27 juin


Très commentée par les activistes de la droite extrême très présents sur les réseaux sociaux, la photo de Ramlati Ali a fait naitre une polémique, reprise notamment par le journal Valeurs Actuelles qui s'indigne : "Une députée En Marche voilée sur le site de l'Assemblée". Sur Facebook et Twitter, la "fachosphère" se déchaine. On peut ainsi lire que "L'étendard de la charia fait son entrée à l'Assemblée nationale". Ou encore "Mais elle se croit où ?" (On en passe, et des pires...)


D'autres médias se sont intéressés à la question de ce "voile" dans l'enceinte de l'Assemblée nationale. "Une députée voilée à l'Assemblée, est-ce une atteinte à la laïcité ?" s'interroge ainsi France Info qui a mené l'enquête en vidéo :


Acte 3 : la réponse de la députée

Mais voilà, il ne s'agit pas d'un voile, mais d'un châle... Interrogée par La1ere.fr lundi 3 juillet dans les couloirs du Congrès de Versailles, voici la réponse de la députée de Mayotte à cette polémique : 

Je suis Mahoraise, et je me respecte en tant que Mahoraise. Ce n'est pas un voile, c'est mon châle de Mahoraise. Dans l'hémicycle je me fonds dans la masse. Tout le monde n'a pas les mêmes opinions. Il ne s'agit pas d'aller faire un sujet autour de ma personne, mais de porter les sujets de Mayotte, des Outre-mer et de la nation.

Ramlati Ali


Sa réponse en vidéo : 


Les explications de Ramlati Ali feront-elles taire les critiques ? Rien n'est moins sur, car sur les réseaux sociaux, lorsqu'une polémique est lancée, il est bien difficile de l'arrêter...
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play