publicité

Maison d'hôtes et compteur

  • Par Jean-Marie Chazeau
  • Publié le , mis à jour le

Le PS au bord de l’implosion, la mise en examen de François Fillon, la lettre de Marine le Pen à Gaston Flosse, et le Martiniquais Dédé St Prix dans la peau d’un Président de la République...

© FTV
© FTV

Maison d'hôtes

Manuel Valls l’a confirmé à ses partisans hier soir : il ne soutiendra pas Benoit Hamon, qu’il accuse de sectarisme. Réaction du candidat du PS hier au 20 heures de TF1 : « sans doute,  les électeurs de la primaire se sentent-ils trahis »…
Manuel Valls n’est plus loin de soutenir Emmanuel Macron. Mais le candidat d’En marche a eu cette formule : "je n'ai pas fondé une maison d'hôtes ! Nous avons créé un mouvement politique, et je suis candidat à la présidence de la République. On n'est pas encore aux législatives". 

Emmanuel Macron visé par une enquête judiciaire pour favoritisme, en raison de l’absence d’appel d’offres dans l’organisation d’une soirée à Las Vegas pour le compte du ministère des finances l’an dernier. Selon son entourage estime que l’ancien ministre n’est pas directement concerné.

Mise en examen

François Fillon a été entendu avec 24 heures d’avance par les juges: de quoi éviter les caméras…Le candidat de la droite et du centre a été mis en examen pour détournement de fonds publics, recel et complicité d'abus de biens sociaux, et manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.Une heure plus tard, son porte-parole pour l’Outre-mer Philippe Houillon, organisait une conférence de presse à Paris pour présenter le programme ultramarin du candidat de la droite. Programme toujours difficilement audible dans ce contexte judiciaire. Pour lui, ce sera aux électeurs de trancher le sort de François Fillon.

Marine Le Pen écrit à Gaston Flosse

Marine Le Pen a demandé le soutien de Gaston Flosse : la candidate du FN lui a envoyé une lettre lundi, dans laquelle elle "approuve les orientations" du Tahoeraa Huiraatira, le parti de l'ancien président de la Polynésie française, dont 33 élus lui ont déjà apporté leur parrainage.
Au compteur du Conseil Constitutionnel, le Polynésien Oscar Temaru atteint les 82 signatures, dont la sienne ! Le cap des 500 est désormais dépassé par 7 candidats. La récolte s’arrête vendredi.
 

Moi Président : Dédé Saint-Prix

Notre séquence « Moi Président » avec ce matin le musicien martiniquais Dédé Saint-Prix, dont la priorité s’il accédait à l’Elysée a le mérite de la simplicité. Il est au micro d’Alain Rosalie.

Dédé Saint-Prix

Fichier audio

Dédé Saint-Prix

 

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis