publicité

Frappes et « enfarinage »

  • Par Edwige Saint-Thomas
  • Publié le

Les évènements en Guyane, l’intervention américaine en Syrie, le dernier débat télévisé, la farine sur le visage…des thèmes abordés par les candidats à la présidentielle.

© AFP
© AFP

Macron promet d'agir en faveur de la Guyane

Emmanuel Macron se positionne concernant la question guyanaise. Hier sur France 2, il a promis à Jean-Claude Madeleine, le maire de Sinnamary, qu’il confirmerait le plan d’urgence du gouvernement et qu’il irait même au-delà mais en coordination avec l’ensemble des élus et des forces vives guyanaises. L’ancien ministre de l’économie a également affirmé au cours de cette émission, qu’Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer avait eu raison de présenter ses excuses.

Le Pen contre l'intervention en Syrie

Marine Le Pen désapprouve les frappes aériennes américaines cette nuit en Syrie. "Donald Trump avait indiqué à plusieurs reprises qu’il n’entendait plus faire des Etats-Unis le gendarme du monde et c’est exactement ce qu’il a fait hier" a-t-elle regretté ce matin sur France 2.

De la farine sur François Fillon

François Fillon lui était hier en meeting à Strasbourg. A son arrivée dans la salle, il a reçu de la farine sur le visage. L’ancien Premier ministre n’a pas manqué d’y faire allusion dans son discours. « Ils essaient tout pour me décourager même les plus minables arguments, j’espère au moins que la farine était française ».

Benoît Hamon fait face aux désistements

De son côté Benoit Hamon est revenu hier sur France 5 sur sa campagne affectée par plusieurs défections. "Tous ça m’a peut-être empêché de pouvoir me consacrer totalement au message politique qui est le mien, celui d’un futur désirable". Le candidat de la Belle Alliance Populaire affirme ne pas pour autant vouloir "céder au registre de la pulsion". Jean-Christophe Cambadélis, a pour sa part décidé hier de saisir la commission nationale des conflits, organisme interne du parti, concernant le cas des élus et militants qui ont appelé à soutenir un autre candidat que Benoît Hamon.

François Asselineau content de sa prestation

François Asselineau est revenu sur le dernier débat télévisé hier lors d’un meeting à Bordeaux. Il se félicite de sa prestation au sujet notamment de la sortie de l’Union européenne. Selon lui tout le monde a pu constater qu’il est "le seul candidat du Frexit".

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play