publicité

Retour au franc et appel en marche

  • Par Jean-Marie Chazeau
  • Publié le

A moins d’une semaine du second tour de l’élection présidentielle, mobilisation dans le désordre et sur tous les fronts, le futur premier ministre de Marine Le Pen et le retour au franc, l’appel de Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron, et une léthargie dénoncée par Audrey Pulvar…

© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Premier mai dispersé
1er mai, fête du travail en cortèges dispersés, et fête de Jeanne d’Arc pour le Front National. L’occasion pour Jean-Marie Le Pen de revenir au premier plan. Sa fille, qui a rompu avec lui il y a deux ans, ne le rejoindra pas au pied de la statue de la pucelle, mais tiendra un grand meeting à Villepinte, au Nord de Paris, qui sera ouvert par Nicolas Dupont-Aignan.
 
Retour au franc confus
L’ex candidat de Debout la France a passé un accord pour devenir le Premier ministre d’une Marine Le Pen installée à l’Elysée. Après avoir dit, il y a quelques jours à David Ponchelet sur la 1ere.fr qu’il n’était pas question qu’il devienne son premier ministre.  
Confronté à cette interview ce matin sur BFM TV par Jean-Jacques Bourdin, Nicolas Dupont Aignan s’en est expliqué.
Nicolas Dupont-Aignan PM
 
L’accord passé entre Nicolas Dupont-Aignan et Marie Le Pen ne fait plus de la sortie de l’euro un préalable. Mais c’est un peu la confusion sur le retour au franc. Samedi, Marion Maréchal-Le Pen a dit que cette négociation débuterait en 2018. "Il y aura un long débat, vraisemblablement peut-être de plusieurs mois, ou peut-être plusieurs années avant que nous prenions cette décision historique", a-t-elle ajouté. Ça pourrait aller beaucoup plus vite, dans les 6 à 8 moins qui suivraient l'élection, selon Florian Philippot, vice-président du FN, interrogé ce matin sur France Inter

Jean-Louis Borloo effrayé
De son côté, Emmanuel Macron sera en meeting à Paris aujourd’hui. Après avoir participé ce matin à l’hommage rendu à la mémoire de Brahim Bouarram, ce passant maghrébin jeté à la Seine en 1995 par des militants du FN et mort noyé.  
Emmanuel Macron qui a reçu le soutien de Jean-Louis Borloo, ex-ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. C’était hier au 20h de France 2

L'appel de Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon était lui au 20h de TF1, pour demander à ses électeurs de ne pas voter pour Marine Le Pen, mais sans dire s’il votera blanc ou Emmanuel Macron, préférant lancer un appel au candidat d’En Marche !
Jean-Luc Mélenchon

Audrey Pulvar contre la léthargie
Et puis dans une tribune publiée par Le Monde, daté d’aujourd’hui, Audrey Pulvar dénonce une « léthargie nationale » devant le Front National "qui n’étonne ni ne heurte plus", écrit-elle. La journaliste martiniquaise a été suspendue de l’antenne de sa chaîne C-News jusqu’à la semaine prochaine, après avoir signé une pétition contre le FN.

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play