publicité

Santé et agressivité

  • Par Edwige Saint-Thomas
  • Publié le

Un débat agressif et inédit entre les deux présidents à l’Elysée. La santé, le terrorisme, autant de thèmes qui ont permis de parler des Outre-mer dans les discussions.

© Eric FEFERBERG / POOL / AFP
© Eric FEFERBERG / POOL / AFP

Un débat musclé

Marine Le Pen n’a cessé, au cours des échanges, de rappeler le bilan du quinquennat de François Hollande et de l’imputer à Emmanuel Macron. Le leader d’En Marche ! s’est, lui, attaché à relever les imprécisions de la candidate du Front national.
 

Davantage de médecins dans les Outre-mer

L’Outre-mer s’est invité dans les discussions à plusieurs reprises. D’abord par Emmanuel Macron sur les questions de santé. Il considère qu’il faut développer "l’implantation de spécialistes dans les Outre-mer pour éviter les évacuations sanitaires, des territoires ultramarins vers l’Hexagone".
 

Outre-mer et terrorisme

Le leader d’En marche a également fait allusion, au cours de ce débat, à l’interpellation d’un terroriste présumé à l’île de la Réunion. Il faut, selon lui, développer le renseignement pour lutter contre ce phénomène car tous les territoires sont concernés.
 

La loi Taubira en ligne de mire

Dans cette lutte contre le terrorisme et l’insécurité Marine Le Pen prône la tolérance zéro. Elle n’a pas hésité à s’en prendre à la loi Taubira jugée trop laxiste. La modification ou l’abrogation de ce texte est d’ailleurs un des rares points sur lesquels les deux candidats semblaient partager un avis similaire. Emmanuel a promis qu’avec lui "toute peine prononcée sera exécutée et qu’il reviendra également sur la loi Taubira".
Pourtant cette  possibilité d'aménager ces peines de prison ferme de moins de deux ans, contre un an auparavant, a en fait été introduite par la loi Dati de 2009, durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. La loi Taubira de 2014 a, elle, introduit la contrainte pénale et supprimé les peines plancher.
 

L’Outre-mer comme enjeu décisif

Le dernier avoir parlé de l’Outre-mer c’est Emmanuel Macron. Il y a consacré une partie de sa conclusion. Affirmant que les territoires ultramarins sont à ses yeux, "un enjeu décisif de la réussite économique en matière de sécurité et d’aménagement du territoire".
Les deux candidats n’ont plus que quelques jours pour tenter de faire la différence.
 
 
 

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play