publicité

Surprises et front ultramarin

  • Par Jean-Marie Chazeau
  • Publié le

Marine le Pen sur tous les fronts, Emmanuel Macron qui fait face, Nicolas Sarkozy appelé à faire plus, et les élus d’outre-mer du parlement qui tous, voteront Macron. 

© DR
© DR
Selfies et discussions
Nouvelle visite surprise de Marine le Pen sur le terrain ce matin : la candidate d’extrême droite était sur un chalutier, très tôt aux côtés des marins-pêcheurs, partie du port du Grau du Roy, dans le Gard.
Hier, elle avait modifé son agenda pour aller à la rencontre des salariés de Whirlpool, usine d’Amiens qui va être délocalisée en Pologne. Au moment où Emmanuel Macron discutait du dossier avec l’intersyndicale à la chambre de commerce… Un quart d’heures de selfies et de rencontres avec les ouvriers….
Emmanuel Macron est alors allé à son tour à la rencontre des salariés qui occupent l’usine, accueillis par des sifflets, mais à force de discussion, la tension est retombée, et le candidat d’En Marche a sans doute l’impression d’avoir retourné la situation à son avantage.

Soutien de Sarkozy 
Emmanuel Macron qui a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy : un simple message écrit sur Facebook :
....dans lequel l’ancien chef de l’Etat annonce qu’il votera pour Emmanuel Macron au second tour. Mais pour le président de la Région Hauts de France, le Républicain  Xavier Bertrand, ce n’est pas suffisant… Il l'a dit hier soir au 20h de France 2.
 
Front ultramarin
A défaut de Front Républicain, un front ultramarin s’est dessiné : les membres de l’intergroupe parlementaire outre-mer (qui réunit les élus ultramarins du sénat, de l’assemblée nationale et du parlement européen), voteront Emmanuel Macron pour faire barrage au Front nationale. Annonce faite hier à Paris par le sénateur guyanais Georges Patient, qui a également commenté le succés de Marine Le Pen au premier tour outre-mer…

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play