publicité

Nickel, le trésor des Kanaks

  • Par Magali Goarant
  • Publié le , mis à jour le

Vingt-cinq ans après les accords de Matignon, les Kanak luttent toujours pour leur indépendance. En prenant en main la gestion de la richesse principale de la Nouvelle-Calédonie, le nickel, ils relèvent un pari audacieux mais dangereux sur le marché mondial des matières premières.


En quelques années, ils l’ont vu jaillir du sol et devenir une des plus grandes usines métallurgiques de la planète. Le site de Koniambo, dans la province Nord de la Nouvelle-Calédonie, est désormais la fierté de tout le peuple kanak. Bien plus qu’une simple usine, elle est le symbole d’une décolonisation pacifique sur fond de guerre planétaire pour l’accès aux ressources naturelles. Le nickel, première richesse de l’île, qui possède plus du quart des réserves mondiales, a longtemps été détenue par les Caldoches et les Blancs venus de métropole. Les accords de Matignon de 1988 ont permis à une population qui continuait à vivre selon le modèle tribal, et mise à l’écart des décisions politiques, à y avoir accès à son tour. Anne Pitoiset, journaliste économique, enquête auprès des principaux acteurs du secteur - Paul Néaoutyine et André Dang - dans leurs négociations pour la signature de nouveaux accords, et soulève des questions essentielles pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie : ce peuple d’à peine 100 000 personnes parviendra-t-il à se faire une place dans l’économie mondiale ? Résistera-t-il à la voracité des multinationales ? Et ne risque-t-il pas de passer d’une dépendance politique à une dépendance économique ? 

 
DOCUMENTAIRE 
Année : 2013
Durée : 52 min 
Auteurs-Réalisateurs : Laurent Cibien et Anne Pitoiset 
Production : Zadig Productions / Aaa Production
avec la Participation de France Télévisions 
Présentation : Elyas Akhoun

Partagez :

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play