publicité

MORVAN, BEVIERE, HERSENT : Sauvage (VIDEO)

  • Par Jean-Marie Chazeau
  • Publié le , mis à jour le

Dix ans dans les bois de France sous Louis XV pour une Amérindienne du Québec

© DR
© DR
Le roman graphique de Jean-David Morvan, Aurélie Bévière et Gaëlle Hersent (la dessinatrice en interview), sous-titré biographie de Marie-Angélique Hersent, dépeint les aventures extraordinaire d'une jeune Algonquin devenue la protégée de la Reine à Versailles. Entre temps, elle a été arrachée à sa famille d'origine. Elle est adoptée, à la suite des guerres indiennes, par des colons français du Québec qui la ramènent au plus mauvais moment dans la métropole de l'époque. Leur navire est frappé d'un an de quarantaine en arrivant en 1720 à Marseille, ville frappée par la Grande Peste. A 9 ans, et dans des circonstances mal connues, la gamine rebaptisée Marie-Angélique s'enfuit dans les bois. Elle va y rester 10 ans et traverser toute la France puisqu'on la retrouve en Champagne en 1731. Elle a vécu cette aventure avec une autre fugitive, esclave d' Ethiopie, avec laquelle elle forge un langage commun basé sur celui des oiseaux. Sa compagne est tuée au moment où on les découvre et elle-même confiée à des religieuses, auprès de qui elle retrouve l'usage du français. Son aventure arrive aux oreilles de la mère de la Reine qui s'intéresse à elle. Ensuite, ce sera le cas de la Reine elle-même. Marie-Angélique finira par tenir un salon littéraire à Paris et mourra de vieillesse. Mais son parcours restera jusqu'au bout semé d'embûches.
Sauvage
"Sauvage" d'Aurélie Bévière, Jean-David Morvan et Gaëlle Hersant (éd. Delcourt)

Partagez :

présenté par
publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis