publicité

Emmanuel Macron a-t-il un problème avec les Outre-mer ?

La dernière sortie en date d'Emmanuel Macron concernant les kwassa kwassa qui ramènent "du Comorien" a déclenché une vague d'indignation et même  un incident diplomatique avec les Comores. Mais ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron suscite la polémique quand il parle des Outre-mer…

  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Le président Macron a-t-il un souci avec les Outre-mer? Sa récente "plaisanterie" sur les immigrés clandestins qui partent des Comores pour se rendre à Mayotte ne passe pas. Mais déjà en tant que candidat, Emmanuel Macron avait à plusieurs reprises été à l'origine de polémiques sur sa connaissance des Outre-mer. Rappel.


Jeudi 1er juin: Le kwassa kwassa qui "amène du Comorien"

Le Président Emmanuel Macron, en visite à Etel dans le Morbihan a ironisé sur les kwassa kwassa qui "pêchent peu", mais "amènent du Comorien".
 

Une "plaisanterie" particulièrement mal reçue. Chaque année des centaines de Comoriens, hommes femmes et enfants perdent la vie en mer, en tentant de rejoindre Mayotte à bord d'embarcations surchargées, les fameux kwassa-kwassa.
Ce que n'ont pas manqué de souligner les internautes et de nombreux politiques, de Cécile Duflot (EELV) à Marine le Pen (Front national), qui, elle, a surtout eu une pensée pour les Mahorais "submergés" par l'immigration.
 

 
 

 
La phrase d'Emmanuel Macron a également viré à l'incident diplomatique avec les Comores, le gouvernement comorien se disant "profondément choqué" par "les propos inconsidérés et blessants" du président.
 
De son côté, l'Elysée a admis une "plaisanterie pas très fine et malheureuse", rappelant qu'Emmanuel Macron avait été l' "un des premiers à saluer la politique migratoire d'Angela Merkel".
 
 

26 mars :  "l'île" de Guyane

Au moment où la Guyane connaissait une crise sociale inédite et que l'accès au centre spatial de Kourou était bloqué par les manifestants, Emmanuel  Macron, alors candidat à la présidentielle,  était en déplacement à La Réunion. Interrogé sur la situation dans le département français d'Amérique du Sud, il en appelle au calme et ajoute que "bloquer le fonctionnement de l'île ne peut être une réponse apportée à la situation".
 

 
Or, la Guyane est l'unique département ou collectivité d'Outre-mer qui n'est pas une île. Et les propos du candidat sont rapidement repris et raillés par les internautes
 


Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron s'était alors défendu de toute bourde, assurant qu'il parlait en réalité de l'île de Cayenne, l'appellation qui regroupe les communes de Cayenne, Matoury et Remire-Montjoly.

 

16 décembre 2016 : une Française "expatriée" en Guadeloupe

 
Quelques jours avant les fêtes de Noël, Emmanuel Macron prend l'avion pour la Guadeloupe afin d'y faire campagne. Dans l'avion, il rencontre un jeune lycéen, et poste un selfie à ses côtés avec cette légende.  "Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël. Décollage imminent pour les Antilles!"
 

Mais... la Guadeloupe, c'est la France, et le terme expatrié ne peut donc s'appliquer à un Français qui change simplement de département. Le tweet a été rapidement supprimé et remplacé, mais le bad buzz a déjà eu le temps de prendre.
 
Plusieurs élus de Guadeloupe se sont exprimés, notamment par la présidente PS du conseil départemental de la Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin, pour qui, ce tweet était révélateur du peu d'intérêt d'Emmanuel Macron pour les Outre-mer
 

 
Une fois encore, l'équipe du candidat est rapidement intervenue pour éteindre le feu, par la voix de son community manager qui a présenté ses excuses.
 

 

Pas suffisant pour rassurer le député socialiste Victorin Lurel, qui  craignait que cette phrase ne soit "révélatrice" de la vision des Outre-mer d'Emmanuel Macron...

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play