publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

La galaxie Macron dans les Outre-mer

Quelles sont les personnalités politiques des Outre-mer qui soutenaient Emmanuel Macron ? Qui sont les gagnants et les perdants du scrutin présidentiel ?

© DR
© DR
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le

Les "Macronistes" de la première heure


Ils ne sont que quelques-uns, parmi les figures politiques des Outre-mer, à avoir soutenu Emmanuel Macron avant le premier tour de l'élection présidentielle. Ary Chalus, président du conseil régional de Guadeloupe, fait partie de ceux-là, comme Rodolphe Alexandre, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Thierry Robert, député maire de Saint-Leu à La Réunion, Gilbert Annette, maire de Saint-Denis ou encore Monique Orphé, députée de La Réunion. En Nouvelle-Calédonie, la députée-maire de Nouméa Sonia Lagarde, lui a apporté son soutien juste avant le premier tour. A Saint-Pierre et Miquelon, Annick Girardin, ministre de la Fonction publique de François Hollande, a elle aussi appelé à soutenir Emmanuel Macron quelques jours avant le premier tour. 

Les ralliés de l'entre-deux-tours

Après le premier tour du 23 avril, de nombreux élus ultramarins, notamment du Parti Socialiste, se sont ralliés à la candidature d'Emmanuel Macron. Ils l'ont fait soit par adhésion, soit pour faire barrage au Front National. C'est le cas de la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts, de l'ex-ministre des Outre-mer Victorin Lurel, de la présidente du conseil départemental de Guadeloupe Josette Borel-Lincertin, du député de Martinique Serge Letchimy, de Christiane Taubira, ex-ministre de la Justice, ou encore du sénateur de Guyane, Georges Patient. Même choix pour Karine Claireaux, maire de Saint-Pierre ou encore le député de Guyane Gabriel Serville. 







Un Ultramarin dans le gouvernement ?

Dimanche prochain, 14 mai, Emmanuel Macron prendra ses fonctions et nommera son Premier ministre. Dans la foulée, la composition du nouveau gouvernement sera annoncée. L'un des Ultramarins précités fera-t-il partie de cette équipe gouvernementale qu'on annonce ressérrée et largement ouverte à la société civile ?  

Interrogé lundi 8 mai sur France Ô, Thierry Robert a en tout cas expliqué qu'il ne refuserait pas le portefeuille des Outre-mer si Emmanuel Macron le lui proposait...

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis