publicité

Glencore : hausse de la production de nickel du Koniambo en Nouvelle-Calédonie

Après Eramet et Vale, le groupe minier et de négoce Glencore a relevé lundi son objectif de résultat d'exploitation pour 2017, grâce à la reprise de ses activités et l'amélioration des cours des matières premières. La production calédonienne de ferronickel est en hausse.

Métallurgie du ferronickel. Une production de l'usine du Nord (KNS) en Nouvelle-Calédonie © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Métallurgie du ferronickel. Une production de l'usine du Nord (KNS) en Nouvelle-Calédonie
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Le groupe suisse anticipe désormais un bénéfice d'exploitation (Ebit) compris entre 2,6 et 2,7 milliards de dollars (2,2-2,3 milliards d'euros). Glencore a présenté ses résultats du troisième trimestre.

Nette amélioration
Il avait déjà relevé sa prévision en août après un solide premier semestre, tablant une fourchette de 2,4 à 2,7 milliards de dollars. Dans son rapport de production pour le troisième trimestre, l'entreprise a fait état d'un léger ralentissement de la production de certaines matières premières dont le nickel, en raison de difficultés d'exploitation et du déclin des extractions sur certains sites en fin de vie. Il a souligné néanmoins que son bénéfice annuel n'en souffrirait pas.
Le directeur général, Ivan Glasenberg a indiqué qu'il n'augmenterait les extractions minières que lorsqu'il serait convaincu qu'une hausse n'affecterait pas les prix du marché.

Faits saillants
Dans son rapport financier du troisième trimestre, Glencore indique que la production globale de nickel métal atteint 80.700 tonnes. Elle a diminué de 2% par rapport à la période précédente, à cause notamment d'opérations de maintenance au Canada, à l'Integrated Nickel Operations de Sudbury (INO) et à l’usine de nickel hydro-métallurgique de Murrin en Australie.

Koniambo Nickel (KNS) poursuit sa progression
« La production de 12.300 tonnes a été supérieure de 2.800 tonnes (29%) à la période précédente (9.500 tonnes), reflétant la performance d'exploitation de l'usine calédonienne » souligne Glencore dans son rapport. Le directeur de la communication du groupe n’était pas disponible pour un commentaire ce lundi matin.

L'usine du Nord (KNS) adossé au massif du Koniambo en Nouvelle-Calédonie © Alain Jeannin
© Alain Jeannin L'usine du Nord (KNS) adossé au massif du Koniambo en Nouvelle-Calédonie
Un groupe mondial
Glencore est l'une des plus importantes sociétés mondiales de ressources naturelles diversifiées et un important producteur et distributeur de plus de 90 produits de base. Les activités du Groupe comprennent environ 150 sites miniers et métallurgiques, des actifs de production pétrolière et des installations agricoles. Les activités industrielles et marketing de Glencore sont soutenues par un réseau mondial de plus de 90 bureaux situés dans plus de 50 pays. Les clients de Glencore sont des consommateurs industriels, tels que ceux des secteurs de l'automobile, de l'acier, de la production d'électricité, du pétrole et de la transformation alimentaire. Les entreprises de Glencore emploient environ 155.000 personnes dans le monde entier. Glencore est présent en Nouvelle-Calédonie dans la production de ferronickel, à travers la co-entreprise qu'il détient en partenariat avec la SMSP Calédonienne. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play