publicité

Christiane Taubira s'exprime

Les attaques ignobles dont Christiane Taubira est la cible, génèrent de nombreuses réactions de soutien dans les media, sur le net, dans la rue… La Garde des sceaux  s’est pour la 1ère fois exprimée hier soir sur le sujet. Elle parle de la violence des agressions.

Christiane Taubira © Page fb "nous sommes tous des Christiane Taubira"
© Page fb "nous sommes tous des Christiane Taubira" Christiane Taubira
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le
Sur demande de Jean-Marc Ayrault, une enquête pour injure publique à caractère raciale a été ouverte par le Parquet de Paris. Le « journal » Minute risque 6 mois de prison et 22 500 euros d’amende. Une peine qui peut paraître dérisoire face à l’ampleur de la violence utilisée et du racisme avéré.
 

Christiane Taubira s’exprime

Pour la 1ère fois depuis le début des agressions dont elle est victime, la Ministre de la Justice s’est exprimé sur le sujet, c’était hier soir, sur France 2 : « Ce sont des propos qui dénient mon appartenance à l’espèce humaine […] C’est violent pour mes proches, c’est violent pour tous ceux qui me ressemblent, ça l’est pour tous ceux qui ont une différence mais ça l’est aussi pour ceux qui ressemblent à ceux qui les profèrent parce qu’on peut se ressembler physiquement mais ne pas avoir la même éthique, ne pas avoir le même idéal. […] Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit ; l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit ; la xénophobie, les discriminations, ce sont des délits punis par la loi. […] Je suis en train de dire qu’il y a des paroles, qu’il y a des personnes qui ont prononcé des paroles et que ces paroles, qui ont surgi dans l’espace public, ont laissé d’autres croire qu’ils pouvaient de désinhiber […] Nous allons livrer bataille parce que nous avons des batailles sémantiques à livrer, nous avons des batailles culturelles à livrer, nous avons des conquêtes politiques à refaire et nous sommes bien déterminés à le faire. »
Des soutiens de tous bords
 La classe politique dans son ensemble marque son soutien à Christiane Taubira, à gauche, comme à droite. Il va sans dire que le « journal » d’extrême droite qu’est Minute gêne le Front National, même s’il s’en défend.
Aujourd’hui, c’est Josette Borel-Lincertain, Présidente de la Région Guadeloupe qui, dans un communiqué, affirme son soutien : « femme politique, mère de famille, je tiens à exprimer mon sincère soutien à Christiane TAUBIRA, une nouvelle fois victime de l’acharnement de ceux qui piétinent les valeurs d’égalité et de fraternité de notre République.
Ces relents de racisme et de déshumanisation à l’encontre de notre sœur guyanaise, rappellent les heures les plus sombres de l’époque esclavagiste où les personnes de couleurs étaient assimilées à des animaux. Une situation vécue en silence par bon nombre de nos compatriotes que nous avons déjà dénoncée, que nous déplorons encore et que nous continuerons à combattre. »
Les media d'informations généralistes sont également du côté de Christiane Taubira :
Le journal Libération
© Le journal Libération

 

Sur le net, les soutiens affluent

Le Mouvement « R » comme Respect monte de nouveau au créneau pour dénoncer « la gravité des insultes proférées ; une page  facebook « Nous sommes tous des Taubira », rassemble près de 5000 « likes », moins de 24h après sa création ;
 

Une côte de popularité en hausse

L’une des conséquences des agressions racistes perpétrées a certainement été mal mesurée par les auteurs : la côte de popularité de Christiane Taubira grimpe dans tous les sondages, alors même que celle des autres membres du gouvernement s’effondre. Une relation de cause à effet immédiate.

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play