publicité

Guadeloupe: grande émotion après le suicide d'un garçon de 10 ans aux Abymes

  • Par Olivier Lancien
  • Publié le 09/01/2016 | 09:21

Deux jours après le décès du garçon, l'émotion est toujours aussi vive. Une famille vit dans l'incompréhension. C'est le choc dans l'archipel. 

© catherine le pelletier
© catherine le pelletier
Ce samedi matin, les discussions vont toujours bon train, deux jours après le décès de ce garçon de 10 ans. Qu'est-ce qui peut pousser un enfant à commettre l'irréparable? Des interrogations qui resteront sans réponses, comme souvent dans ce cas. 


Selon nos informations ce sont ses parents qui ont trouvé le garçon qui a fait une tentative de suicide, mercredi 06 janvier. Il va décédé le lendemain, jeudi. 
Dans son école, aux Abymes, ce drame provoque un émoi. Le rectorat d'académie a immédiatement mis en place une cellule psychologique pour aider d'abord les camarades du jeune garçon, ensuite épauler le reste de la communauté scolaire, les enseignants et les personnels techniques et administratifs. Une cellule aussi pour aider les parents. 

 

Fichier audio

Une cellule psychologique a été mise sur pied dans une école de la ville des Abymes, après le suicide d'un garçon de 10 ans scolarisé au sein de l'établissement.

Les raisons d’un tel drame sont encore floues.
Difficile d’expliquer le suicide des jeunes. Ces cause sont souvent très complexes et multi-facteurs.
Les spécialistes préconisent une attention de tous les instants. Le dialogue permanent et quotidien peut permettre de déceler des éventuelles prémices.
 

Fichier audio

Errol Nuissier, psychologue clinicien, auteur du livre les violences dans les sociétés créoles aux éditions Caraïbes éditions. Il répond à Jacky Massicot.


Le suicide des jeunes reste encore tabou chez nous. 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play