publicité

Loi de régulation économique, Ericka Bareigts donne une bonne note à la loi Lurel

  • Par Olivier Lancien
  • Publié le

Ericka Bareigts, la député socialiste réunionaise a rendu son rapport sur l'évaluation de la loi de régulation économique dans les outre-mer, la loi Lurel. Ericka Bareigts tire un “bilan très satisfaisant” de cette loi de lutte contre la vie chère. Une aberration pour Elie Domota du LKP.

La députée réunionnaise Ericka Bareigts estime que l'application de cette loi de régulation économique en outre-mer est "très satisfaisante". Image de la zone industrielle de Jarry à Baie-Mahault. © Olivier Lancien.
© Olivier Lancien. La députée réunionnaise Ericka Bareigts estime que l'application de cette loi de régulation économique en outre-mer est "très satisfaisante". Image de la zone industrielle de Jarry à Baie-Mahault.

Ericka Bareigts a sillonné les départements et collectivités d'outre-mer et selon elle, le pouvoir d'achat dans nos régions s'est amélioré de 1,8%.
Dans un communiqué, le député Victorin Lurel se félicite de ce satisfécit. Une loi qui symbolise, selon l'ancien ministre des outre-mer, “une promesse tenue par le président de la République et l'emblème d'un combat permanent de cette majorité contre la vie chère”.

Communiqué de Victorin Lurel, député socialiste, auteur de la loi de régulation économique en outre-mer

Si l'ancien ministre des outre-mer se félicite de cette bonne évaluation, en revanche, le porte parole du LKP, le Lyannaj Kont Pwofitasyon dénonce un rapport d'évaluation en trompe l'oeil.

 

Fichier audio

Elie Domota, secrétaire général de l'UGTG (union générale des travailleurs de Guadeloupe) porte parole du LKP.
Les prix des produits ont baissé de 14% en moyenne en Guadeloupe selon Ericka Bareigts © Olivier Lancien.
© Olivier Lancien. Les prix des produits ont baissé de 14% en moyenne en Guadeloupe selon Ericka Bareigts




En 2009, il y a 7 ans, le LKP, le Lyannaj Kont Pwofitasyon, un regroupement de plusieurs syndicats, associations et collectifs de défense des consommateurs, a manifesté dans les rues de la Guadeloupe pendant 44 jours pour lutter contre la vie chère. La vie chère en outre-mer a été l'une des propositions de François Hollande à l'occasion de la présidentielle de 2012. Une proposition inspirée et relayée par Victorin Lurel, alors député socialiste et président de la collectivité régionale de Guadeloupe. Arrivé au pouvoir François Hollande va confier cette tâche à Victorin Lurel, nommé ministre des outre-mer. Un des dispositifs de cette loi c'est le "bouclier qualité vie chère", une liste de plusieurs produits dits de première nécessité a des coûts estimés abordables.
Ericka Bareigts affirme dans son rapport que les prix de ce bouclier qualité vie chère ont baissé de 14% en Guadeloupe, Guyane et à la Réunion, de 16% en Martinique.
Pour Elie Domota, "on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres".

 

Fichier audio

La députée, Ericka Bareigts affirme dans son rapport que les prix ont baissé en moyenne de 14% en Guadeloupe, un leurre selon Elie Domota.


La députée socialiste de l'île de la Réunion estime qu'il faut aller plus loin. Inciter les entrepreneurs à dénoncer les situations de monopoles auprès des collectivités régionales, insuffler plus de concurrence dans certains domaines. George Pau Langevin, la ministre des outre-mer pensent que la moitié des 22 préconisations d'Ericka Bareigts pourra être mis en oeuvre rapidement. 

 

Partagez :

les + lus

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play