publicité

POLITIQUE: Pour Alain Plaisir "la nouvelle majorité régionale n'est pas prête à régler les dossiers fondamentaux de la Guadeloupe"

  • Olivier Lancien et Claude Danican
  • Publié le 01/03/2016 | 08:41, mis à jour le 02/03/2016 | 11:16

Le leader du CIPPA était l'invité de politique première lundi soir. Alain Plaisir pense que la nouvelle majorité à la Région n'a pas encore démontré sa volonté et sa capacité à régler les problèmes fondamentaux de la Guadeloupe. Il a répondu aux questions de Claude Danican et Olivier Lancien.

Alain Plaisir estime que la nouvelle majorité régionale n'a pas encore démontré ses capacités à régler les problèmes fondamentaux de la Guadeloupe. © Olivier Lancien.
© Olivier Lancien. Alain Plaisir estime que la nouvelle majorité régionale n'a pas encore démontré ses capacités à régler les problèmes fondamentaux de la Guadeloupe.
Alain Plaisir est fidèle à son image d'homme de dossiers, d'experts des questions techniques économiques de la Guadeloupe. L'homme politique prend le temps de choisir ses mots. Le leader du CIPPA, le comité d'initiative pour un projet politique alternatif, se dit déçu par les résultats de la liste qu'il a conduit aux dernières élections régionales de décembre 2015. La liste "Alternative populaire et citoyenne", termine à la 5ème position au premier tour de ces régionales avec 1,85% des suffrages exprimés. Alain Plaisir estime qu'il n'y a pas eu de véritables changements de politiques à la tête de la collectivité régionale. L'homme politique pense même que la nouvelle majorité régionale conduite par Ary Chalus, ne démontre pas sa capacité à régler les grands dossiers.

Fichier audio

Le président du comité d'initiative pour un projet politique alternatif (CIPPA) affirme que la nouvelle majorité régionale n'a pas encore démontré ses capacités à régler les grands dossiers de la Guadeloupe. Alain Plaisir répond à Claude Danican.


Dans ce dossier des taux de l'octroi de mer, la Guadeloupe a été piégée


Pour Alain Plaisir, les grandes orientations d'une politique doivent être impulsées dans les trois premiers mois d'une mandature. Ary Chalus, le nouveau président de région, a lors de son discours d'investiture souhaité qu'Alain Plaisir le rejoigne pour apporter son expertise sur les grands dossiers économiques et fiscaux. Le président du CIPPA affirme qu'il n'a eu aucun contact depuis avec la nouvelle majorité sur ce point. Alain Plaisir veut être clair, pour lui pas question d'empiéter sur sa ligne politique et sur ses principes, même si il apporte son concours technique à Ary Chalus.
Alain Plaisir est aussi un spécialiste de l'octroi de mer. Selon lui la polémique entre la nouvelle majorité régionale et l'ancienne sur les taux révisés de l'octroi de mer adoptés en novembre 2015, par la majorité de Victorin Lurel, est inutile. La Guadeloupe a été "piégée" par la loi de réforme de cette surtaxe des produits en outre-mer.


Fichier audio

La polémique sur les taux d'octroi de mer entre la nouvelle majorité régionale et l'ancienne est futile selon Alain Plaisir. Le président du CIPPA répond à Claude Danican et Olivier Lancien.


Alain Plaisir, le président du CIPPA dans les studios radio de Guadeloupe 1ere © Olivier Lancien.
© Olivier Lancien. Alain Plaisir, le président du CIPPA dans les studios radio de Guadeloupe 1ere


Placé à gauche, voire à l'extrême gauche, le CIPPA, le mouvement politique d'Alain Plaisir est prompt a réagir sur plusieurs faits de société. Dernier communiqué en date, l'interrogation sur le silence des politiques dans la vente du centre de géothermie de Bouillante. L'un des leader mondiaux du domaine, Ormat technologie, une société américaine, est en passe de racheter ce fleuron technologique guadeloupéen qui produit de l'énergie propre à partir de la géothermie. Une centrale placée dans la commune de Bouillante, en côte sous le vent de la Guadeloupe. Cette centrale revent de l'électricité à EDF. Alain Plaisir pense qu'il faut que les politiques de Guadeloupe interviennent dans le dossier, et que l'Etat impose à EDF ce rachat.

La défense de la production locale a été mise en avant par Alain Plaisir. Il dénonce aussi la volonté des élus de la ville de Gourbeyre de créer un centre commercial à Valkanaers, une section de cette commune. Un grand groupe privé, souhaite implanter un nouveau centre commercial dans le sud Basse-Terre. Les commerçants de la ville de Basse-Terre sont opposés à ce projet. Ils craignent la mort du petit commerce dans la zone.


Fichier audio

Alain Plaisir dénonce le projet d'implantation d'un centre commercial à Gourbeyre. Il répond à Claude Danican et Olivier Lancien.

Le CIPPA est favorable à une évolution statutaire de la Guadeloupe. L'autonomie est le seul statut qui puisse permettre de faire évoluer économiquement l'archipel affirme Alain Plaisir. Une autonomie qui pourrait aussi favoriser la protection de l'appareil productif de la Guadeloupe, voire de le développer.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere la radio à 18h25.

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play