publicité

L’APIGUA au chevet de l’abeille Mélipone

La petite abeille rousse au miel thérapeutique intéresse les professionnels, qui voudraient pouvoir développer son élevage. Pendant 18 mois, un spécialiste va mener une étude sur ce polinisateur connu depuis les Mayas.

  • FJO avec J. Champion
  • Publié le
la mélipone… Cette petite abeille rousse, sans dard, qui vit dans la forêt basse-terrienne, fait partie de la vingtaine d’espèces d’abeilles sauvages recensées dans l’archipel. Les mélipones, connues depuis l’époque des Mayas, sont présentes en Amérique centrale et au nord de l’Amérique du sud ; et l’espèce qui vit en Guadeloupe est la seule mélipone indigène de toutes les Petites Antilles. Mais comment reconnaître la mélipone ? François Meurgey
Présentation de l'abeille mélipone :

François Meurgey

Et pour « dénicher » des colonies en forêt, la contribution des apiculteurs et du grand public est bienvenue.
François Meurgey,

François Meurgey

Certains apiculteurs s’y intéressent de près, pour son miel aux vertus thérapeutiques reconnues. L’APIGUA démarre ainsi une étude, pour savoir comment élever cette abeille, tout en la préservant. L’Association des apiculteurs de Guadeloupe pe a recruté François Meurgey, un entomologiste spécialiste des abeilles et des libellules, qui va étudier notre mélipone pendant 18 mois. Et pour cela, il lance un appel aux apiculteurs et au grand public. 

François Meurgey

Ce projet, baptisé « Méligua », financé par le FEDER, est piloté par le Parc National de la Guadeloupe.
Et si vous localisez des colonies de mélipones en forêt, vous pouvez contacter François Meurgey au 0690 95 88 61, ou l’APIGUA, par l’adresse apiguadeloupe@yahoo.fr

VOIR AUSSI : Une étude menée en 2014 à Cuba 

Sur le même thème

  • nature

    A la découverte de la forêt... sur son portable...

    La technologie en appui de la nature. A Sofaïa, sur les hauteurs de Sainte Rose, le sentier des 3 cornes a été équipé de bornes interactives pour aider les randonneurs à mieux découvrir la faune et la flore grâce à l’application SYLVASCOPE

  • nature

    Morne et triste saison pour le miel et les abeilles

    2016 ne sera pas une bonne année pour la production de miel en Guadeloupe. Conséquence de la sécheresse de 2015, qui a décalé les floraisons, et surtout des pluies de 2016.

  • nature

    Des oiseaux et des hommes....

    La protection de nos oiseaux et de leur habitat, une protection qui doit impliquer toutes les îles, au centre des 1ères Rencontres ornithologiques des Antilles françaises. Elles ont débuté hier pour s’achever ce jeudi, dans les locaux du Parc National de la Guadeloupe à Saint-Claude. 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play