publicité

Les arômes de nos miels à l'étude

Apprendre le vocabulaire international de référence pour juger les miels, c'était le sens de la formation à l’analyse organoleptique, suivie la semaine dernière en Guadeloupe, notamment par des apiculteurs.

  • J. Champion
  • Publié le
Les miels guadeloupéens se distinguent, à l’échelle mondiale, par l’originalité de leurs arômes. Mais comment caractériser ces arômes ? Dans le cadre de son séminaire annuel, consacré cette année à la valorisation de notre miel, l’APIGUA (l’Association des apiculteurs de la Guadeloupe), organisait la semaine dernière deux journées de formation à l’analyse organoleptique des miels. Ces deux journées auront permis de mieux les qualifier. Elles étaient animées par Etienne Bruneau, un chercheur du CARI (Centre apicole recherche et information), un laboratoire universitaire basé en Belgique. 18 stagiaires (essentiellement des apiculteurs) ont participé à ce stage.

Etienne Bruneau, Chercheur du Centre apicole recherche et information

Etienne Bruneau, Chercheur du Centre apicole recherche et information

Objectif donc, former un jury spécialiste de l’analyse sensorielle des miels, capable de pouvoir caractériser les miels de Guadeloupe. Cette formation a donc permis aux 18 stagiaires (essentiellement des apiculteurs) d’apprendre le vocabulaire de référence.

Igname Bienville, apiculteur débutant

 

Sur le même thème

  • agriculture

    Peut-on se passer du glyphosate ?

    Les 28 Etats membres de l’Union européenne ont décidé de repousser leur décision quant à l'utilisation du Glyphosate au seun de la Communauté. Pourtant on considère qu'à ce jour, il n’existe pas de produit aussi efficace contre les mauvaises herbes, sans impact sur l’environnement.

  • agriculture

    Quand l'apiculture guadeloupéenne juge ses miels

    Quinze miels ont été dégustés en début de semaine par le jury : 8 miels clairs et 7 miels foncés. La remise des prix s’est déroulée hier. Quatre médailles ont été décernées : deux en or et deux en argent.

  • agriculture

    élevages de porcs en péril

    Les éleveurs de porcs guadeloupéens sont confrontés à la concurrence des viandes importées et leurs produits ne trouvent pas de débouchés sur le marché local. Ils veulent désormais miser sur la restauration scolaire pour écouler leurs produits

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play