publicité

Bouillante obligée de se passer des emplois aidés

Comme d'autres communes d'ici et d'ailleurs, la commune de Bouillante vit dans l'inquiétude face à la disparition progressive des emplois aidés. La commune de la côte sous le vent va perdre en effet 66 contrats. Elle espère faire entendre la difficulté face à laquelle elle se trouve aujourd'hui

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Avec 50% de chômeurs, les contrats aidés étaient devenus un incontournable amortisseur social. En 1ère ligne les écoles. Comme ailleurs, Bouillante a profité de cette opportunité pour mettre en place de nouveaux services dans les écoles, ou simplement, avoir du personnel dans les cantines scolaires. Mais le maire l'a annoncé, il faudra faire sans eux, ou presque. Toutes les écoles de la communes sont impactées et notamment celle de Malendure : 20 emplois vont y disparaitre; de quoi soulever le mécontentement des parents d'élèves
ARRET DES EMPLOIS AIDES A BOUILLANTE

BOUILLANTE ET LES EMPLOIS AIDES

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play