publicité

Le CHU en manque de matériel, des opérations en attente

Un jeune homme, victime d’une fracture au genou lors d’un accident de la route, attend depuis dimanche de pouvoir être opéré au C.H.U. L’hôpital manque de certains matériels pour pouvoir effectuer l’intervention chirurgicale. Il n'est pas seul dans ce cas. 

  • Franck Aristide
  • Publié le , mis à jour le
Un jeune homme est en souffrance au CHU…  Victime d’un accident de la route, Jonathan a été admis dimanche au centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre/Abymes. Il devait y être opéré. Mais le CHU manque actuellement de certains matériels.

Plusieurs opérations en attente

Il s'est retrouvé au CHU, dimanche dernier, après un accident de la circulation. Le jeune homme souffre d'une fracture au genou qui nécessite une opération... Sauf que le personnel lui a expliqué ne pas pouvoir la réaliser dans l'immédiat. Je ne vais pas bien. Ma jambe me fait super mal. Je suis obligé d'attendre pour qu'on puisse m'opérer. Apparemment, il manque des plaques. Ils ont déjà appelé tous les hôpitaux de la Guadeloupe et aucun n'a ce qu'il faut.
Son transfert en Martinique, pour subir l'opération tant attendue, pourrait être la solution la plus rapide, sauf que selon Jonathan, l'infirmère qui doit l'accompagner en Martinique n'est pas disponible, donc il ne peut toujours pas partir. 
Et le jeune homme ne serait pas le seul dans cette situation. "J'ai un voisin de lit qui a fait un accident au Lamentin, et lui est dans la même situation. Ca fait une semaine et demie qu'il est à l'hôpital et on l'opère seulement aujourd'hui". 

Le CHU endetté

Déjà, à la fin du mois dernier, le service de procréation médicalement assistée avait dû suspendre ses activités faute de matériel pour le transfert des embryons congelés. Et comme le mois dernier, le CHU évoque des difficultés économiques colossales pour justifier ces carences. Une aide supplémentaire de 3 millions d'euros lui est versée tous les mois, notamment pour régler ses dettes aux fournisseurs et réorganiser le système. Une réunion de crise a eu lieu hier, des solutions auraient été trouvées avec les chirurgiens concernés, le bloc opératoire, la pharmacie et les services économiques. Mais en attendant leur mise en place effective, le jeune homme était dans l'attente.
Il devrait toutefois être transféré au centre hospitalier de la Meynard, en Martinique, dans l'après-midi. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play