publicité

Cocolo, de l'ombre à la lumière

Depuis quelques semaines, il fait le buzz. Des vidéos, des mix, des interviews de lui ne cessent de circuler sur les réseaux sociaux. Son nom : Cocolo. Avec ses refrains entrainants, il s’est hissé au sommet du top Itunes dans la catégorie "Musiques du monde", depuis hier.

  • Swan Phédol et Emerick Coppry (Stagiaires)
  • Publié le
Impossible de passer à côté du phénomène Cocolo, ces dernières semaines. Il est partout... D'artiste underground évoluant dans son quartier de Mortenol, il est devenu tendance... Pourtant, rien ne prédestinait ce jeune homme de 30 ans à cet emballement des réseaux sociaux. Cocolo est un peu marginal, désoeuvré. Il a connu des hauts et des bas et sa vie est en train de changer. 

Cocolo, un succès inattendu

"Sa pété", c’est la chanson numéro 1 du top Itunes, dans la catégorie « Musiques du monde » en ce moment. L’auteur de ce titre, Cocolo, est un habitant de Mortenol à Pointe-à-Pitre. 
Depuis le post d’une vidéo Facebook sur laquelle il chante un refrain entrainant, il est connu de tous. Zouk, Dancehall, Trap, le Pointois chante tous les styles musicaux. Il est filmé par de nombreux passant durant ses prestations publiques.
Depuis cette vidéo, Cocolo connait un succès inattendu. Les vidéos de lui se sont multipliées, des vidéos où il chante des sonorités zouk, ou des minis interviews. Ses chansons ont même était reprises par des DJs de l’île. Mais ce buzz ne s’est pas arrêté aux réseaux sociaux, l’artiste est depuis passé dans une émission radio très écoutée des jeunes. La cerise sur le gâteau, une prestation dans un lieu connu de Jarry. 

Des réactions mitigées

Le buzz de Cocolo est réel. Il est présent sur toutes les plateformes de streaming. Une "success strory"  que de nombreux artistes locaux, appréciés des jeunes saluent. Drex, Nicy et même Keros-N.
Pourtant Cocolo n’est pas un artiste qui fait l’unanimité. Certains détracteurs considèrent que le buzz de l’artiste de Mortenol est illégitime. Il serait, le fruit d'un intérêt malsain, alimenté par de nombreux Guadeloupéens. Un phénomène dérangeant, mis en avant, au détriment des artistes qui cherchent encore à se faire entendre.
C'est le cas de la chanteuse Joëlle Ursull, par exemple. Dans un post Facebook, elle fustige le comportement de ceux qui ne voient en Cocolo qu'une occasion de s'amuser à ses dépens. 
© Facebook
© Facebook

Un avenir incertain

Certains sont plus mesurés et parlent d’un message d’espoir. La question de son avenir va maintenant se soulever. Car l’artiste a déjà réalisé un titre, et au moins une prestation dans un club de l’île. Des performances qui devraient générer un revenu. La prestation de Cocolo est aujourd'hui tarifée 500 euros. 
Mais ce succès soulève aussi de nombreuses interrogations. Qui est derrière lui ? Qui le produit ? Est-il inscrit à la SACEM ? Beaucoup espèrent que le chanteur saura s'entourer. 

Cette période de vacances, propice aux soirées, permettra à chacun de se faire son avis. Cocolo a sorti son hit au moment parfait, de quoi danser tout l’été. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play