publicité

Difficile acheminement des secours vers les Îles du Nord

Face à la situation dramatique des Îles du Nord, les autorités mettent tout en oeuvre pour porter assitance aux populations sinistrées. L'aéroport Pôle Caraibe va devenir dans les prochaines heures une plate forme logistique pour les secours.

  • E. Stimpfling
  • Publié le
Les autorités n’ont pour l’heure qu’une vue très parcellaire de la situation dans les deux îles. Le premier vol de reconnaissance initialement prévu mercredi après midi a du être annulé en raison des conditions météos.
Les prochains vols sont programmés jeudi matin. 3 hélicoptères légers seront mobilisés. Reste à espérer que les aérodromes soient en mesure de les recevoir. Pour l’heure, l’aéroport de Juliana, situé en partie néerlandaise, est fermé. La tour de contrôle a été détruite et les installations au sol sont fortement endommagées. Ce qui supprime de fait toutes possibilités pour les vols de gros porteurs.
Reste donc Grand Case en partie française. Si la piste a tenue, elle pourrait accueillir les CASA, des avions de transport léger. Des avions militaires. Pour l’heure, il n’est pas prévu de rétablir les liaisons commerciales.
Reste ensuite à envoyer des moyens lourds. Et là, seule la voie maritime est possible. Une voie qui s’annonce, là encore,  compliquée. Les informations sur l’état des installations portuaires à Saint Barth comme à Saint Martin sont très parcellaires. Des expertises sont en cours. A cela, il faut ajouter les débris flottants non identifiés et, de manière plus générale l’état de la mer. Mercredi en fin d’après-midi, les creux atteignent les 3 mètres. Et un nouvel ouragan, José, est attendu pour la fin de la semaine….
Autant de raisons qui font que, au mieux, il faudra attendre le début, voir le milieu de la semaine prochaine pour voir arriver les premiers moyens lourds.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play