publicité

Elle découvre que son fils vole, elle le dénonce à la police

Face à la montée de la déliquance et des incivilités, plusieurs familles d'un quartier de Capesterre Belle-Eau ont décidé de réagir. Des mères n'ont pas hésité à dénoncer leur fils mineurs, auteurs présumés de vol. Mieux, elles les ont contraints à restituer les produits de leurs méfaits.

© Daniel Quérin
© Daniel Quérin
  • Jacky Massicot et Daniel Quérin
  • Publié le
C'est une mère de famille de Capesterre Belle-Eau qui tiré la sonnette d'alarme. 
Un jour, elle découvre dans la chambre de son adolescent de 15 ans, des vêtements de sport de marque, sans qu'elle en connaisse leur provenance. Son sang ne fait qu'un tour. Elle prévient la police. 

Elle reconnaît son fils sur la vidéo d'un vol

Ingrid* est mère de 7 enfants. Une fratrie qu'elle élève avec amour mais aussi fermeté. Pour exemple, chaque fois que ses enfants rentrent à la maison avec des nouveautés, elle les interrogent. D'où viennent ces objets ? A qui appartiennent-ils ? 

Et un jour, l'un de ses plus jeunes fils, revient avec des tee-shirts de sport de marque. Inquiète, la mère de famille les rassemble et prévient un inspecteur de police qu'elle connaît. Elle lui montre alors les objets qu'il reconnaît. Ce sont des articles issus d'un vol.
Ingrid est alors convoquée au commissariat quelques jours plus tard. L'inspecteur lui montre alors des vidéos du larcin. Elle reconnaît immédiatement son fils de 15 ans. 
Pour elle, impossible de ne pas agir...
Mère de famille (Capesterre Belle-Eau)
Mais, Ingrid décide d'aller plus loin. Elle demande à son garçon de rendre la marchandise volée. Un geste important pour elle. Il est hors de question que son fils devienne un voyou. 

Des parents plus impliqués

Une attitude qui n'est pas si anodine, selon Tony Beauregard, policier au commissariat de Capesterre Belle-Eau. Depuis 13 ans qu'il travaille dans la commune, il a vu les choses évoluer. 
En plus de sa mission de sécurité publique, il tient à assurer une mission de proximité, avec la jeunesse, notamment. Et depuis quelques temps, il a remarqué que de plus de en plus de parents s'impliquent davantage dans la vie de leurs enfants, pour éviter qu'ils tombent dans la délinquance. 
On le sait, Capesterre Belle-Eau a connu plusieurs actes de violence, ces derniers mois. 
Tony Beauregard, Unité Police, SGP-FO


*Le prénom a été changé pour préserver l'anonymat de la famille. 

Sur le même thème

  • société

    La Guadeloupe gonfle les chiffres nationaux des vols à main armée

    Le nombre de vols à main armée baisse partout sauf aux Antilles-Guyane. Selon l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, les braquages ont augmenté de 42% entre 2015 et 2016 en Guadeloupe.

  • société

    Le ras-le-bol des habitants de Mortenol

    La Cité Mortenol sud à Pointe-à-Pitre est devenue invivable, selon certains habitants. Notamment à cause des actes d’incivilité de quelques résidents, qui jettent leurs ordures par leur balcon. A cela s’ajoutent les remontées d’eaux usées. 

  • société

    Mobilisation sur la plage de Port-Louis

    Ils étaient une trentaine, répondant à un appel lancé par message, invitant la population à se retrouver sur la plage de Port-Louis, ce mercredi après-midi. Une mobilisation qui faisait suite à une vidéo dénonçant l'emplacement d'un chenal sur cette plage très fréquentée. 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play