publicité

Elle frappe sa fille avec le plat d'un sabre et se retrouve devant la justice

La vidéo a fait le tour de la Caraïbe... La scène se passe à la Jamaïque. On y voit une mère frapper sa fille à l'aide du plat d'un sabre. Une vidéo qui a eu des suites judiciaires. La femme est poursuivie pour cruauté envers un mineur. 

Image de l'adolescente qui s'enfuit en courant après avoir reçu les coups.
Image de l'adolescente qui s'enfuit en courant après avoir reçu les coups.
  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Si l'incident en question a eu lieu, il y a un an, la vidéo a fait surface la semaine dernière. On y voit une mère de famille, à moitié nue, frapper sa fille de 12 ans, avec le plat d'un sabre. Cela se passe à la Jamaïque. Et là-bas, comme chez nous, cette vidéo a suscité bon nombre de réactions. 

Poursuivie pour cruauté envers un mineur

La mère de 44 ans, est donc poursuivie pour cruauté envers un mineur. Elle passera devant le tribunal de Morant Bay, dans le comté de St Thomas, à l'est de l'île. 
Doreen Dyer a pu compter sur le soutien de nombreuses personnes, venues attester qu'elle était une bonne mère. Selon l'une de ses filles, le chanteur de dance hall, Mr Vegas, aurait même aidé à payer les frais de justice de sa mère. 
D'abord emprisonnée, la mère de famille a été libérée sous caution, mardi, dans l'après-midi, dans l'attente de son procès. Selon ses proches, Doreen Dyer vit très mal la situation. Elle ne se nourrit pas. Elle est surtout honteuse, car les images ont été vues par des milliers d'individus. Elle serait également inquiète des conséquences judiciaires de son acte. Un acte condamné par une grande majorité de Jamaïcains, ainsi que par la "Child Development Agency", le service de protection des enfants, qui rappelle l'interdiction des châtiments corporels. 

"Ma mère n'est pas un monstre" 

L'une des filles de Doreen Dyer, âgée de 21 ans, s'est exprimée dans les médias, pour défendre sa mère. Sheryl Jones affirme que depuis la parution de cette vidéo, devenue virale, sa mère est "diabolisée" et sa petite soeur "dénigrée". "Ma mère n'est pas quelqu'un qui frappe ses enfants, en temps normal. Elle nous parle, au lieu de nous battre. Ma soeur s'est mal comportée. Ma mère lui a d'étendre des vêtements, elle lui a répondu. Ce n'est rien de plus... Juste un comportement d'adolescente normale. Certaines personnes affirment que c'était parce que ma petite soeur fréquentait un homme. Ce n'est pas vrai", a t-elle rapporté à Claude Mills, journaliste à Loop Jamaïca
Avant d'ajouter : "Ma mère a tout simplement perdu la tête. Elle doit gérer beaucoup de choses... 5 enfants, dans des conditions difficiles. Je pense qu'elle est juste fatiguée"
Pour la jeune femme, sa mère qui a toujours été une femme respectueuse s'est laissée dévorer par ces fléaux que sont la pauvreté et le chômage. "C'est la première fois que je la vois exploser comme celaMa mère a toujours veillé à ce que nous n'allions pas au lit le ventre vide. Même si elle ne mangeait pas, mes frères, mes soeurs et moi, avions toujours à manger sur la table. Et aujourd'hui, le monde entier pense que c'est un monstre".

Sur le même thème

  • Caraïbe

    Remous après le décès de l'ancienne doyenne de l'humanité

    Polémique autour de la mort de l'ancienne doyenne de l'humanité, la jamaïcaine Violet Moss Brown... La décision de sa famille de confier son corps à l'Université des West Indies a été critiquée par les membres de la communauté de Duanvale, où elle résidait, dans le nord de la Jamaïque.

  • Caraïbe

    La campagne d'Anguilla pour faire revenir les touristes

    Comme de nombreuses îles de la Caraïbe, Anguilla a été durement touchée par l'ouragan Irma. Un mois après, le gouvernement de l'île a lancé une grande campagne de publicité inventant les touristes à revenir sur l'île, avec le slogan "Anguilla is open". 

  • Caraïbe

    Le Crop over du Point d'Interrogation

    Ils étaient des milliers de Barbadiens, de touristes, dans les rues de Bridgetown, à Barbade, à l'occasion des festivités du Crop over. Parmi eux, 80 membres du groupe à po Le Point d'Interrogation, venus faire découvrir un Carnaval différent... Avec succès... 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play