publicité

Emplois aidés : Dialogue de sourds entre les élus et le préfet

Les élus, présidents de la Région et du Département, président de l’Association des maires, 3 des 4 députés de Guadeloupe ainsi que la sénatrice Jasmin, ont fait hier le constat de leurs divergences avec le préfet de région sur la question des contrats aidés. 

© Eddy M. Golabkan
© Eddy M. Golabkan
  • E-M. Golabkan, Th. Philippe et S. Gilles
  • Publié le , mis à jour le
Les élus entendaient défendre les 6 600 contrats que le gouvernement prévoit de baisser de 36% en un an. Le préfet a proposé le renouvellement des contrats qui arrivent a terme en fin année tout en diminuant  le nombre d’heure associées (de 26h à 24h) et la  durée (de 6 mois à 8 mois désormais) 
Inacceptable selon Ary Chalus, le président de la région rappelle que  le maintien des contrats sous leur forme était une promesse de l’Etat. Les élus signeront jeudi, à l’occasion de la plénière de la région, une motion. Ils menacent par ailleurs de bouder les assises des Outre Mers.
ARY CHALUS PDT DE LA REGION GUADELOUPE
Pour sa part, Josette Borel- Lincertin dément tout attentisme de la part des élus guadeloupéens lorsque leurs homologues martiniquais ont obtenu dans le même temps gain de cause
JOSETTE BOREL LINCERTIN PDTE DU DEPARTEMENT
L'association des maires qui se réunira ce mercredi, devrait soutenir la motion que les élus de la Région prendront demain lors de leur plénière
JEAN CLAUDE PIOCHE PDT DE L ASSOCIATION DES MAIRES
Pour sa part, le préfet de Région a pris acte des divergences qui existent entre ses propositions et les attentes formulées par les élus 
ERIC MAIRE PREFET DE LA GUADELOUPE





Présentation des Assises de l'Outre-Mer

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play