publicité

Guadeloupe : L'état des réseaux routier, électrique et d'alimentation en eau

Ce mercredi encore, tous les opérateurs concernés par les routes, l'électricité et l'eau, ont dû s'activer pour remettre en état les différents réseaux. Un travail difficile qui, pour certains, devraient s'étaler sur plusieurs jours

  • FJO avec L. Broulhet, E-M Golabkan, E. Stimpfling
  • Publié le , mis à jour le
A pied d'oeuvre depuis plus de 24 heures, les équipes de Routes de Guadeloupe continuent leur progression pour rétablir la circulation sur l'ensemble du réseau. Une progression qui connaît cependant de nombreuses difficultés; entre celles du terrain et la présence d'automobilistes qu'il faut protéger d'eux-mêmes, les choses ne sont pas toujours simples.
VOIR : 
SITUATION DU RESEAU ROUTIER

Et sur ces routes, quelquefois, les équipes de Guadeloupe rencontrent celles d'EDF. Le réseau électrique a lui aussi subi d'importants dégâts. En mi-journée, ils avaient encore à rétablir l'électricité pour plus 35% des abonnés. Une tache toujours aussi ardue et ,néanmoins délicate. Entre les câbles sectionnés, les fils tombés, les arbres tombés sur les câbles... il y a encore beaucoup à faire. Pour le coup, c'est tout le réseau EDF qui est sur le pied de guerre pour accélérer le retour à la normale

Organe central de conduite d'EDF © E-M. Golabkan
© E-M. Golabkan Organe central de conduite d'EDF
Organe central de conduite d'EDF © E-M. Golabkan
© E-M. Golabkan Organe central de conduite d'EDF


VOIR :
 

RESAU ELECTRIQUE A 13H 20 SEPT 2017

Autre réseau en souffrance, celui de l'alimentation en eau potable. Un peu partout en Guadeloupe, plusieurs abonnés doivent prendre leur mal en patience et, depuis le passage de l'ouragan, ils sont privés d'eau. Pas simple quand il faut en même temps envisager le nettoyage et les autres remises en état. Pour le principal opérateur de l'île, le SIEAEG, il fallait d'abord redémarrer les usines et cela ne pouvait pas toujours se faire sans l'arrivée de l'électricité, souvent interrompue dans les secteurs où se trouvent les usines 
VOIR

SITUATION DE LA DISTRIBUTION D EAU

 Depuis la mi-journée, L'usine de la Digue à Capesterre-Belle-Eau a recommencé à produire de l'eau, même si il faut encore attendre avant qu'elle ne soit potable. L'usine de Belle Eau Cadeau est elle aussi opérationnelle mais elle fonctionne grâce à un groupe électrogène qui n'a qu'une autonomie de 18h. Ils espére donc que d'ici là, l'alimentation électrique normale aura été rétablie retrouver son autonomie dés ce soir. L'usine de Vernou  a subi des dégâts. Près de 60 mètres linéaires doivent être changer au préalable avant sa remise à l'eau. Les prises d'eau de l'usine de Moustique sont encore inaccessibles.

Prise d'eau endommagée à l'usine Moustique © E. Stimpfling
© E. Stimpfling Prise d'eau endommagée à l'usine Moustique

Même les tractopelles n'ont pas pu passer. Il faudra donc plusieurs jours de travail pour espérer un rétablissement au plus tôt durant le week-end ou, pour le moins, en début de semaine prochaine.
Enfin la station de Deshauteurs à Sainte Anne est opérationnelle depuis hier.

Pour sa part, Régie Eau Nord Caraïbes, qui couvre les communes de la Riviéra Du Levant, signalait en fin d'après midi les difficultés rencontrées par elle en raison des pannes d'électricité dans plusieurs secteurs : " L'absence d'alimentation électrique (EDF) pénalise la remise en service des installations. Ce point est surtout très important sur les sites sensibles tels que le centre de dialyse de l'AUDRA. Si le retour:électrique à la normale  n'est pas prévu sur le secteur du Moule rapidement , il conviendrait de prendre des dispositions pour la dialyse des patients de vendredi. Ce point d'alerte concerne aussi les EHPAD et cliniques privées du Territoire"

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play