publicité

José Toribio devant le tribunal correctionnel

  • J. Champion
  • Publié le , mis à jour le
C’est aujourd’hui que le tribunal correctionnel de Pointe à Pître examine l’affaire dite des « lampadaires du Lamentin », avec, dans le box des accusés, l’ancien maire du LamentinJosé Toribio, et Jean Cioly, un chef d’entreprise. L’affaire remonte à 2009. Marc Tafna, le 1er adjoint au maire de l’époque, avait commandé (sans attendre la fin de la procédure de passation de marché) 115 lampadaires, à la société Sodis Service, pour plus de 900 000 €. Mais la petite entreprise unipersonnelle n’avait pas d’assise financière suffisante, pour assurer cette commande. José Toribio aurait alors accepté (sans délibération du Conseil municipal) de payer les échéances d’un leasing, contracté par Sodis Service, pour 1 million 300 mille euros. L’ancien édile est poursuivi pour favoritisme, usage de faux et détournement ; Jean Cioly pour usage de faux en écriture publique. Marc Tafna, lui, est décédé depuis.

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play