publicité

Homicide Marvin Camalet : Le meurtrier présumé parle d'accident

Concernant le meurtre de Marvin Camalet, tué dimanche matin, devant une boulangerie du Morne-Vergain aux Abymes, les trois suspects sont désormais sous contrôle de la justice. Le meurtrier présumé défend la thèse de l'accident. 

© Eddy M. Golabkan
© Eddy M. Golabkan
  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le , mis à jour le
 Le tireur présumé s’est livré hier matin vers 8 heures à la gendarmerie de Saint-François, avec l’arme du crime : un 22 long rifle, avec lequel il aurait tiré à huit reprises, touchant sept fois la victime.

Le meurtrier présumé parle d'accident

Jacky Corian se savait recherché. Son domicile avait été investi par les policiers quelques heures après les faits. Il est toujours en garde à vue dans les locaux de la DIPJ, la Direction interrégionale de la police judiciaire, et devrait être présenté dans la journée à un juge en vue de sa mise en examen.
Lors de son audition, il aurait défendu la thèse de l’accident. Âgé de 26 ans, Jacky Corian est connu des forces de l’ordre pour des faits de violence.

L'un des 3 hommes impliqués avait pris l'avion dès le dimanche soir

L’un de ses complices, Kenny Francillette, qui avait pris l’avion pour l’Hexagone dès dimanche soir, a été interpellé à Toulouse hier matin, et devrait être transféré aujourd’hui en Guadeloupe. Il aurait été présent lui aussi dans la voiture qui a pris la fuite avec le tireur.
Quant au conducteur du véhicule, Clive Duro, arrêté dimanche à Saint-François, il a été remis en liberté hier à l’issue de sa garde à vue, mais pourrait être de nouveau inquiété. L’enquête devra déterminer le rôle et le degré d’implication de ces trois individus dans l’homicide.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play