publicité

De moins en moins de cas de conjonctivite en Guadeloupe

Dans l'archipel guadeloupéen depuis le mois de Mai, l'épidémie de conjonctivite est en diminution, après une forte croissance en juillet. L'ARS demeure malgré tout prudente et renouvelle ses conseils de prudence

  • 1ère avec l'ARS
  • Publié le , mis à jour le
C'est à Marie-Galante que l'épidémie avait commencé en Mai dernier, elle s'était étendue ensuite à toute le Guadeloupe au cours du mois de juin. Depuis. Les prélèvements réalisés en Guadeloupe (et en Martinique) ont mis en évidence dans les deux
territoires de l’entérovirus hautement contagieux, le Coxsackie virus A24v. L’épidémie semble entamer sa décroissance
mais cette tendance reste à confirmer au cours des prochaines semaines.
Au cours des deux dernières semaines, entre le 7 et le 19 août, le nombre estimé de cas cliniquement évocateurs de conjonctivite virale en médecine de ville est passé de 767 à 417 cas estimés respectivement contre 925 et 985 au cours des deux semaines précédentes. Ces données sont cependant à interpréter avec prudence en cette période de vacances scolaires pendant laquelle une majorité de cabinets médicaux est fermée. L’évolution de la situation doit donc être suivie de près au cours des prochaines semaines, notamment avec la Rentrée scolaire prochaine.
Saint Barthélemy reste peu atteinte par l'épidémie : Le nombre hebdomadaire estimé de consultations pour conjonctivite chez un médecin généraliste est resté modéré durant les deux dernières semaines avec respectivement 8 et 6 cas estimés.
Enfin, à Saint Martin, L’épidémie de conjonctivite, qui a démarré au début du mois de juin, continue de décroître pour atteindre au cours de la semaine dernière les niveaux habituellement observés au cours de l’année.

Recommandations |
Mesures de prévention contre les pathologies transmises par les sécrétions lacrymales et respiratoires :
• Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou friction hydroalcoolique particulièrement après chaque mouchage ou après un séjour aux toilettes
• Eviter de se frotter les yeux,
• Pour le nettoyage des yeux, rincer l’oeil avec du sérum physiologique et l’essuyer avec un mouchoir en papier à usage unique .
• Eviter de toucher une personne atteinte de conjonctivite, surtout au niveau du visage et des mains.
• Ne pas partager les serviettes de toilette et le linge de lit
• Eviter de toucher des objets utilisés par des personnes atteintes comme des produits de maquillage, des stylos, …
• En cas de signes ORL (rhinite, nez qui coule, etc.) associés à des signes de conjonctivite, il est fortement conseillé de nettoyer les fosses nasales et d’utiliser des mouchoirs à usage unique
En présence de signes de conjonctivite (rougeur, yeux collés, sensation de brûlure, larmoiement), il est conseillé de consulter rapidement son médecin traitant.
EVICTION / ISOLEMENT
 Dans les collectivités d’enfants et établissements scolaires, l’éviction n’est pas obligatoire. Toutefois, pour le confort de l’enfant et si les symptômes sont sévères, la fréquentation de la collectivité à la phase aiguë de la maladie infectieuse, n’est pas conseillée.
 Les conjonctivites épidémiques sont très contagieuses, il est donc recommandé de consulter rapidement son médecin traitant et de se soigner pour éviter d’infecter l’entourage et la classe pour les enfants en âge scolaire.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play