publicité

Olivier Serva élu à la tête de la délégation outre-mer à l'Assemblée

Olivier Serva sera le prochain président de la délégation Outre-mer à l’Assemblée Nationale. La question a été tranchée aujourd’hui au palais Bourbon. Le député guadeloupéen de la République en Marche était opposé à 2 autres candidats.

© La 1ère
© La 1ère
  • Peggy Robert et Yasmina Yacou
  • Publié le , mis à jour le
Après avoir remporté la 1ère circonscription lors des dernières élections législatives, Olivier Serva a finalement été élu président de la délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale, face au MoDem Thierry Robert et à la socialiste Ericka Bareigts.

Olivier Serva, président de délégation

Après l’échec de la constitution d’un groupe Outre-Mer à l’Assemblée Nationale, la solution de substitution, c'était une délégation outre-mer. Et c’est aujourd’hui que l’élection du bureau de cette délégation a eu lieu, au Palais Bourbon, à Paris.

Olivier Serva, le député guadeloupéen de La République en Marche a été élu président de la délégation outre-mer au 2ème tour par 18 voix contre 15 pour Ericka Bareigts et 2 votes nuls. Thierry Robert s'était désisté au 2ème tour.         
La délégation outre-mer compte 54 membres : 27 députés ultramarins et 27 députés nommés au prorata des groupes politiques de l'Assemblée. M. Serva succède, à la présidence de la délégation, à l'ancien député de La Réunion, Jean-Claude Fruteau, du Parti socialiste. 

Un poste à responsabilité

Ils étaient 3 candidats, pour un fauteuil très convoité... Président de la délégation outre-mer de l'Assemblée nationale. Une délégation très jeune, puisqu'elle a été créée il y a 5 ans, le 17 juillet 2012, mais elle a su se tailler une certaine réputation.
Il s'agit pour ses membres de faire en sorte que les propositions des outre-mers soient mieux prises en compte par l'ensemble des députés, qui ont une connaissance de l'outre-mer soit parcellaire, soit biaisée par leurs a prioris. Les membres de la délégation outre-mer peuvent intervenir dans l'examen des projets et des propositions de loi. Mais, ils ne peuvent pas aller plus loin, et adopter, par exemple, des amendements. 

Pendant la dernière législature, la délégation s'est attaquée à des sujets cruciaux pour l'outre-mer : les quotas sucriers, l'octroi de mer ou encore la défiscalisation des investissements outre-mer. La présidence de la délégation est donc unposte à enjeux, que convoitaient l'ancienne ministre des outre-mers, Ericka Bareigts, mais aussi Thierry Robert, député Modem de la Réunion 
Malgré ses déclarations polémiques, par le passé, 
Olivier Serva aurait obtenu le soutien de l'Elysée, après son échec à former un groupe parlementaire outre-mer, au lendemain des élections législatives. 

Son élection a été saluée par la ministre de l'outre-mer, Annick Girardin et le président de Région, Ary Chalus. 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play