publicité

Réveil en secousse pour les Antillais

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le 19/03/2016 | 08:21, mis à jour le 19/03/2016 | 08:39

Séisme d'une magnitude de 6,5 ressenti fortement en Guadeloupe et en Martinique ce matin. 

Le réveil a été plutôt mouvementé pour bon nombre de Guadeloupéens ce matin. Pendant plusieurs secondes, secousses et craquements se sont fait sentir... Des secondes qui, pour certains, ont eu l'air de durer plusieurs longues minutes...
Le seisme d'une magnitude de 6,5, selon les premières données du Centre de recherche sismique de l'Université des Antilles, basée à Trinidad, a été bien ressenti dans tout l'archipel, mais également en Martinique et dans d'autres pays de la Caraïbe. 
Un tremblement de terre dont l'épicentre serait situé au nord-est d'Antigua et Barbuda... A 218 kilomètres de Pointe-à-Pitre...
Premiers éléments recueillis par la UWI Seismic Research Centre © UWI Seismic research centre
© UWI Seismic research centre Premiers éléments recueillis par la UWI Seismic Research Centre



Que faire en cas de séisme ?

Le séisme est un risque où il n’y a pas d’alerte possible. Un certain nombre de consignes générales à suivre « avant, pendant et après » le phénomène sont définies. Elles sont complétées par des consignes spécifiques à chaque risque.

Consignes générales

Avant :
- prévoir les équipements minimum (radio portable avec piles, lampe de poche, eau potable, papiers personnels, médicaments urgents, couvertures, vêtements de rechange, matériel de confinement) ;
- s’informer en mairie des risques encourus, des consignes de sauvegarde ;
- organiser le groupe dont on est responsable, discuter en famille des mesures à prendre si une catastrophe survient (protection, évacuation, points de ralliement) ;
- simulations : y participer ou les suivre, en tirer les conséquences et enseignements.
- repérer les points de coupure du gaz, eau, électricité ;
- fixer les appareils et les meubles lourds ;
- préparer un plan de regroupement familial.

Pendant :
- s’informer : écouter la radio, les premières consignes étant données par Radio France ;
- informer le groupe dont on est responsable ;
- ne pas aller chercher les enfants à l’école.
Rester où l’on est :
- à l’intérieur : se mettre près d’un mur, une colonne porteuse ou sous des meubles solides, s’éloigner des fenêtres ;
- à l’extérieur : ne pas rester sous des fils électriques ou sous ce qui peut s’effondrer (ponts, corniches, toitures…) ;
- en voiture : s’arrêter et ne pas descendre avant la fin des secousses.
Se protéger la tête avec les bras.
Ne pas allumer de flamme.

Après :
- s’informer : écouter et suivre les consignes données par la radio et les autorités ;
- informer les autorités de tout danger observé ;
- apporter une première aide aux voisins, penser aux personnes âgées et handicapées.
- se mettre à la disposition des secours.
- ne pas téléphoner sauf en cas d’urgence absolue.
- évaluer les dégâts, les points dangereux et s’en éloigner.
- après la première secousse, se méfier des répliques : il peut y avoir d’autres secousses ;
- ne pas prendre les ascenseurs pour quitter un immeuble ;
- vérifier le gaz, l’eau, l’électricité : en cas de fuite, couper les alimentations, ouvrir les fenêtres et les portes, se sauver et prévenir les autorités.
- s’éloigner des zones côtières, même longtemps après la fin des secousses, en raison d’éventuels raz-de-marée.

(source : planseisme.fr)

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play