publicité

La santé, un enjeu crucial pour Saint Martin

A l’hôpital de Marigot, le nombre de passages aux urgences est passé de 50 à 130 par jour, depuis le passage d’Irma. Il s’agit de prendre en charge des blessures physiques, mais aussi des traumatismes psychologiques

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le
Les Saint-Martinois soignent leur maux. Et cela signifie parfois un passage aux urgences. Depuis quelques jours, on constate un afflux important de personnes, au sein du service des urgences de l’hôpital de Marigot.
Yann Ulin est infirmier urgentiste. 

Yann Ulin Infirmier urgentiste

Yann Ulin Infirmier urgentiste


Les services sanitaires portent aussi leur vigilance sur la prévention des maladies tropicales. Des experts épidémiologistes sont sur place depuis quelques jours pour évaluer les risques et proposer aux autorités les mesures nécessaires. Car il faut aujourd’hui prévenir un désastre sanitaire à Saint-Martin avec la prolifération de maladies infectieuses, leptospirose, gastroentérites, ou encore des hépatites.  Il faut donc tout mettre en œuvre pour déblayer et enlever les ordures au plus vit, afin d’éviter une recrudescence des maladies.
Dr Florelle Bradamantis, directrice du Pôle de santé publique à l’ARS,

Florelle Bradamantis Pôle Santé ARS

Outre les blessures physiques et maladies, il faut aussi prendre en charge les taumatismes psychologiques. Et cela prendra du temps.

dR Florelle Bradamantis, directrice du Pôle de santé publique à l’ARS

Parmi les annonces faites par le gouvernement, un hopital de fortune et un dispensaire seront très prochainement installés à Saint Martin. Ils devraient soutenir l'effort mené en ce moment par l'hôpital de l'île 
VOIR : 
VISITE A L HOPITAL DE SAINT MARTIN

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play