publicité

Enquête de la rédaction: la protection judiciaire de la jeunesse

Suite de la série d'enquêtes de la rédaction de Guyane1ère consacrée à la délinquance des mineurs. Gros plan sur l'accompagnement et le suivi de ces jeunes par la PJJ, la protection judiciaire de la jeunesse qui tente d'éviter la récidive de ces mineurs.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le , mis à jour le
Cet atelier de réparation de vélo est un des lieux tenus par la PJJ de Guyane, la protection judiciaire de la jeunesse. Ces jeunes sont tous des mineurs ou de jeunes majeurs délinquants. Ils ont tous depuis l’âge de 12 ou 13 ans déjà eu à faire à la police. Bagarres, vols, agressions ou abus sexuels, très souvent des faits de violences qui les ont amenés à être suivi par la justice et par la PJJ. Avec cet atelier de réparation de vélo, les jeunes délinquants retrouvent un monde qu'ils avaient lâché depuis quelques années, du respect, des horaires et des objectifs.
Arnaud Magagna, éducateur protection judiciaire de la jeunesse Guyane (PJJ) : « dans leur cursus pour la plupart il y a une déscolarisation précoce, 14 ans pour un début de déscolarisation progressive et avéré à l’âge de 16 ans ».
 
Enquête de la rédaction : Jocelyne Helgoualch et Franck Fernandes
L'enquête de la rédaction, la protection judiciaire de la jeunesse


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play