publicité
  1. /
  2. guyane

Backstage : Une année de découverte musicale

Lancé au mois de novembre 2015, le produit musical Backstage aura permis de faire découvrir à la radio et sur internet des talents guyanais. Cela représente une belle carte de visite pour les débutants et une exposition différente pour les plus confirmés. Retour sur une année de découverte.

Shizu, K'ryn et S'ymon © Fabrice Juste
© Fabrice Juste Shizu, K'ryn et S'ymon
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le

Fabrice Juste, le directeur d'antenne Radio est à l'origine du produit Backstage qu'il réalise avec son équipe de tournage, Christophe Parfait et Phil Labonté. L'équipe s'est étoffée en cours d'année avec la contribution de Maryloo Coopen à l'organisation et de trois ingénieurs du son qui mixent et masterisent à tour de rôle les enregistrements (Rodrigue Tisserand, Frederick Hoogwoud et Michael Benjamin). Backstage est le fruit d'un partenariat  avec le Studio Azur (tournage et enregistrement) et Orange. Ainsi qu'il le précise : " Backstage est un produit qui a pour objectif de dévoiler des talents de la musique, méconnus voir inconnus du grand public. La Guyane regorge de talents dont beaucoup ne parviennent pas a se faire connaître parce qu’ils ne jouissent pas d'une exposition suffisante. Guyane 1ère leur offre gratuitement une scène virtuelle qu’ils peuvent utiliser comme tremplin auprès d’un large public."


Une carte de visite pour les nouveaux talents

Plus de cinquante numéros sont désormais à découvrir sur la page Guyane 1ère et sur la chaîne You tube Guyane 1ère. Une carte de visite numérique pour les débutants et une exposition différente pour les artistes confirmés. Ces rendez-vous hebdomadaires ont été l'occasion d'agréables surprises pour l'équipe Backstage s'exclame le directeur d'antenne : "Des surprises il y en a eut pas mal en 1 an. D’un point de vue personnel, la plus belle découverte est celle de cette artiste brésilienne  Zelia Grajaù qui a une maîtrise parfaite de sa voix et de son instrument et avec qui nous aurions facilement pu enregistrer une dizaine de chansons en une seule prise tant elle maîtrisait son sujet. En termes d’émotions, la chanson de Ruben est celle qui m’a le plus touchée.
Il y en a, évidemment, eu beaucoup d’autres, comme Teija, Yvette, Mista Teedji, Wendi, Toni, tous très peu connus du grand public."

Pour Fabrice Juste, il n'y a pas de style guyanais : "Je n’ai pas constaté de style guyanais ou autre dans la façon d’interpréter les œuvres. Backstage est un produit universel . Le choix de l’interprétation est libre... et ajoute t-il ...Avec plus de 60 enregistrements, j’ai le sentiment que nous avons à peine effleuré la surface de ce que la Guyane compte comme talents. Nous poursuivons donc évidemment la production de Backstage en 2017 en ouvrant davantage le concept aux musiciens. Ainsi, il sera possible aux musiciens les plus doués de faire découvrir, eux aussi, leur talent."
Faut-il ajouter que ce concept musical permet ainsi, de constituer une base musicale locale qui n'existe nulle part ailleurs et qui fait tous les jours  le bonheur des auditeurs à la radio.

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play