publicité

Les contrôleurs aériens de l'aéroport Félix Eboué en grève

Leur mouvement social ne perturbe pas le trafic de l'aéroport Félix Eboué mais les contrôleurs aériens de Guyane sont bien en grève. Ils dénoncent le manque de personnel pour assurer les différentes missions dévolues à la tour de contrôle.

La tour de contrôle de l'aéroport Félix Eboué © guyane 1ère
© guyane 1ère La tour de contrôle de l'aéroport Félix Eboué
  • guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les contrôleurs aériens de l'aéroport Félix Eboué ont entamé une grève le 13 septembre. Elle devrait perdurer jusqu'au 19 septembre.

Des missions multiples et peu d'effectif

Durant ce laps de temps, ces professionnels de l'aviation civile espèrent bien se faire entendre et obtenir gain de cause. Ils réclament davantage de personnel pour faire face à la multiplication des tâches qui leur sont dévolues. Ces contrôleurs ont des cadences de travail très soutenues, ils peuvent être amenés à travailler de nuit 6 à 7 fois par mois ce qui est très pénible. En plus des mission ordinaires sur le trafic de l'aéroport, ils exercent également une mission de contrôle d'un espace aérien océanique de 2,5 millions de km2. Zone immense dans laquelle circule, tous les soirs, une cinquantaine d'avions. 
Leur mouvement affecte peu le trafic de l'aéroport, les grévistes n'ont pas souhaité que les passagers pâtissent de leur grève.
Une partie des contrôleurs est donc réquisitionnée.
A souligner que pour le chef de centre, la baisse des effectifs est due au manque d'attractivité du territoire guyanais auprès d'éventuels candidats malgré des compensations financières très avantageuses.


Voyez le reportage

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play