publicité

Les jeunes Guyanais et le 14 juillet

Le 14 juillet, fête nationale française se commémore en grande pompe chaque années sur l'ensemble du territoire national. Mais que représente réellement cet événement pour les jeunes de Guyane aujourd'hui ? Nous avons donné la parole à trois d'entre eux.

© defense.gouv
© defense.gouv
  • Swann Vincent - Stagiaire
  • Publié le
En marge des multiples défilés militaires et commémorations à l'occasion de la fête nationale, nous avons donné la parole à quelques jeunes de l'île de Cayenne, pour avoir leur ressenti sur cet événement majeur de l'histoire de France.

Des avis contrastés

Alyx, étudiante en lettre et sciences humaines de 22 ans est originaire de Roura. Rencontrée dans un super-marché de Matoury, elle ne se sent pas forcément concernée par l'événement et aimerait une considération accrue pour la Guyane et l'Outre-Mer : "Je sais que c'est un événement historique fort pour notre histoire. Mais bien que j'habite actuellement sur Toulon pour mes études, je me sens plus "Guyanaise" qu'autre chose. J'aimerai qu'à l'avenir, on ait une fête de la Guyane, où même, une fête des Outre-Mer à l'échelle nationale".

 

Rodrigo, 18 ans, lycéen d'origine brésilienne fait également partie du paysage culturel guyanais. Ayant effectué récemment une journée "Défense et Citoyenneté" au sein du RSMA de Guyane, il rêve désormais d'intégrer l'armée et peut-être un jour, défiler à l'occasion de la célébration du 14 juillet : "L'école n'est pas faite pour moi. Je sais qu'à l'armée je vais faire des activités et que je serai formé. Et puis, j'ai vu des défilés de l'armée à la télé, c'est impressionnant à voir. Alors si j'ai la chance un jour d'y participer, je sais que ma famille sera fière".

Boris, employé de magasin de 25 ans, ne pense pas du tout au 14 juillet si ce n'est que c'est un jour férié qui lui permettra de "siroter" avec ses amis : "Franchement, ce n'est pas que je n'aime pas la France, mais moi je travaille tous les jours de 9h jusqu'à 18 heures du lundi au samedi. Alors si la France me donne un jour de congé, je prends volontiers ! (Rires) Ce sera l'occasion de voir des amis et siroter au calme, sans embêter personne".

Des défilés et cérémonies auront lieu à partir de ce mercredi 13 juillet à Cayenne et se poursuivront le 14 juillet notamment à Kourou, Saint-Laurent du Maroni, Mana et Saint-Georges. 
Cérémonies du 14 juillet à Cayenne et Saint-Laurent du Maroni

A Cayenne, la commémoration est placée sous la présidence de Martin Jaeger, préfet de la région Guyane et du gnéral de division aérienne Pierre-Jean Dupont, commandant supérieur des forces armées en Guyane.
La cérémonie militaire se déroule sur la place des Palmistes le 13 juillet à 19h20. Elle comprendra une prise d'armes avec une remise de décorations suivie d'un défilé de troupes à pied et d'un défilé motorisé rue Lallouette.

A la sous préfecture de Saint-Laurent du Maroni, la cérémonie a lieu le 14 juillet à 10h20. Un dépôt de gerbe aux monument aux morts précédera une prise d'armes suivie d'un défilé devant l'hôtel de ville.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play