publicité

Macouria : opération de lutte contre la fabrication illégale de charbon de bois

La Police aux frontières, la Gendarmerie, la Police municipale, la Dieccte ou encore l'ONF étaient mobilisés sur le terrain. Forces de l’ordre et services de l’état ont conjointement mené le 7 novembre à Macouria une opération de lutte contre la fabrication illégale de charbon de bois.

L'abattis est souvent mis en oeuvre par des pluriactifs pour les besoins de leur famille, une partie de la production se retrouve sur des marchés parallèles. © Jx
© Jx L'abattis est souvent mis en oeuvre par des pluriactifs pour les besoins de leur famille, une partie de la production se retrouve sur des marchés parallèles.
  • Océlia Cartesse
  • Publié le , mis à jour le
Le territoire de Macouria a des allures de gruyère tant les loges charbonnières sont nombreuses. Les services mobilisés ont obtenu un bilan plus que satisfaisant. Dans le secteur de Préfontaine, où se trouve l’essentiel de la production illégale de charbon sur le territoire de Macouria.

Des personnes en situation irrégulière interpellées

Plusieurs meules ont été trouvées sur une parcelle de deux hectares et quatre personnes ont été interpellées. Elles ont fui à l’arrivée des forces de l’ordre. La plus grosse opération a cependant été la première sur une parcelle de dix hectares occupée illégalement par des charbonniers.
Sept personnes y ont été interpellées dont quatre haïtiens en situation irrégulière qui ont été pris en charge par  la police aux frontières.
Les agents de l’Office National des Forêts doivent, maintenant, mener leurs investigations afin de savoir si les terrains occupés sont privés ou appartiennent à l’Etat.
Mais dans les deux cas, l’occupation de ces espaces constituent une infraction caractérisée d’exploitation sans autorisation.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play