publicité

Retour en Guyane pour le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education fait partie de la délégation présidentielle qui arrive le 26 octobre. Il ne débarque pas en terrain inconnu. La Guyane a été la première affectation de Jean-Michel Blanquer nommé recteur de 2004 à 2006, avant de rejoindre le cabinet du ministre Gilles de Robien.

© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
En Guyane, Jean-Michel Blanquer a laissé le souvenir d'un homme de terrain soucieux de mobiliser l'ensemble de la communauté éducative. Sonia Francius, la déléguée aux droits des femmes qui était à cette époque inspectrice d'académie à ses côtés s'en fait l'écho : " Je crois Jean-Michel Blanquer totalement militant de l'éducation... iI a impulsé un véritable projet académique sur les valeurs républicaines en mettant les hommes au centre du projet. Il l'a fait en mobilisant tous les acteurs pour son élaboration. Il était en prise totale sur le terrain."
Un terrain qu'il a parcouru du littoral en passant par les fleuves. Jean-Michel Blanquer connaît bien la problématique du transport scolaire fluvial pour les élèves et les enseignants. Il en a expérimenté le caractère parfois aléatoire et la dangerosité lors d'un déplacement sur le Maroni avec le chavirage de sa pirogue lors du franchissement d'un saut entre Grand Santi et Apagui.
Le piroguier Denis Lamericochuqui était à la manoeuvre et s'en souvient :

(extrait du magazine : Apagui, l'enseignement de l'extrême)

Une visite éclair qui préfigure un déplacement plus long

Ce passage à Maripasoula revêt un caractère symbolique. Le ministre Blanquer va découvrir en même temps que le Président de la République les avancées des travaux du futur lycée de Maripasoula. Mais cette visite intervient en période de vacances scolaires alors que les personnels et élèves sont absents. On suppose que le ministre de l'Education devrait revenir en Guyane pour un déplacement plus long et davantage ciblé sur un territoire qui compte dix circonscriptions avec 44 234 élèves dans le premier degré, 36 425 élèves dans le second degré et 3 159 étudiants à l’Université de Guyane. Cela lui permettra de rencontrer les acteurs de terrain sur des problématiques aussi prégnantes que celle de la surpopulation scolaire ou encore le manque d'enseignants qui sont autant de freins, par exemple, à l'application du dispositif des dédoublement des classes de CP en Rep+ mis en place à la rentrée 2017.

Le ministre Jean-Michel Blanquer tiendra, cependant, une conférence de presse au Rectorat de Guyane, le vendredi 27 octobre à 16h45.

Un spécialiste du continent sud-américain

Le ministre de l'Education nationale a enseigné pendant 8 ans dans quatre universités françaises. Ce spécialiste de l'Amérique latine (et notamment de la Colombie où il a vécu 3 ans) a dirigé l'Institut des Hautes études de l'Amérique latine, avant de devenir recteur de l'Académie de Guyane entre 2004 et 2006.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play