publicité

Week-end meurtrier sur les routes de Guyane

Deux décès et une douzaine de blessés en deux jours. Ce week-end s'est révélé meurtrier et à hauts risques pour des usagers de la route. Des accidents qui soulignent des comportements dangereux. L'insécurité routière ne diminue pas en Guyane.

Les secours sur les lieux de l'accident route de Macouria © CI
© CI Les secours sur les lieux de l'accident route de Macouria
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
On ne connaît pas encore les circonstances exactes de ce nouveau drame de la route qui s'est produit le 22 juillet, PK 16 sur la RN1 qui mène à Macouria vers 6h30.
Le deux roues immobilisé sur la route © CI
© CI Le deux roues immobilisé sur la route

Le choc entre un véhicule léger et un scooter serait survenu alors que l'un d'entre eux, sortant d'un chemin, s'engageait sur la route. Le conducteur et la passagèredu deux roues sont décédés sur le coup. Les casques des victimes ont été retrouvés à plus de deux mètres des corps.
Le conducteur de l'automobile, quant à lui, choqué, a été conduit à l'hôpital de Cayenne.
Ces deux morts s'ajoutent à la liste déjà longue des personnes ayant perdu la vie sur les routes depuis le début de l'année 2017. Elles étaient au nombre de 8 à la fin du mois de juin.

Une douzaine de personnes blessées 


Ce même jour, toujours tôt le matin, à Cayenne, non loin de la station d'essence de Baduel, vers 5h40, un véhicule léger s'est encastré à l'arrière d'une fourgonnette. Bilan : cet accident fait 7 blessés dont un en urgence absolue. Tous ont été transportés à l'hôpital.
La veille vers 21h, un autre accident, un choc frontal avait lieu sur la route de Sinnamary entre Kourou et Petit-Saut . Cinq personnes ont été blessées dont une très gravementet et ont été transportées au CMCK.
Les secours (pompier et SMUR) ont été très sollicités ainsi que le personnel des hôpitaux durant ces 36h.

Les vacances sont propices aux déplacements, qu'il s'agisse de faire du tourisme ou de se rendre à des soirées. Plus que jamais, on ne saurait trop le rappeler, la prudence est recommandée, l'alcool et les drogues au volant à proscrire et les retours tardifs sur fond de fatigue extrême également.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play