publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Haïti : le palais présidentiel détruit lors du séisme de 2010 sera reconstruit

  • La 1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le

Le président haïtien Jovenel Moïse a lancé mercredi le processus de reconstruction du palais national, siège du pouvoir exécutif, plus de sept ans après sa destruction lors du séisme de janvier 2010 qui avait tué plus de 220.000 personnes. 

Un garde présidentiel devant le Palais national détruit à Port-au-Prince, en avril 2011. © THONY BELIZAIRE/AFP
© THONY BELIZAIRE/AFP Un garde présidentiel devant le Palais national détruit à Port-au-Prince, en avril 2011.
"Mon administration veut offrir à la jeune génération l'opportunité de marquer de son empreinte l'histoire du pays et d'inscrire dans la pierre sa vision d'une Haïti nouvelle", a déclaré Jovenel Moïse depuis les locaux temporaires de la présidence, situés dans la cour de l'ancien bâtiment.
           
Comme la majorité des édifices publics, le Palais national a été lourdement endommagé par le tremblement de terre de magnitude 7 qui a dévasté la capitale haïtienne et ses environs le 12 janvier 2010. Les images des larges coupoles blanches effondrées sur les colonnes néoclassiques ont fait le tour du monde et symbolisé l'ampleur du désastre qui a touché le pays le plus pauvre de la Caraïbes, il y a plus de sept ans.
           

Fierté nationale 

En 2012, le déblaiement total des ruines a suscité la polémique et surtout froissé la fierté nationale car c'est l'ONG américaine de l'acteur hollywoodien Sean Penn qui avait bénévolement mené le chantier.
           
A la tête du pays depuis deux mois, Jovenel Moïse a témoigné de cette place majeure que tient le bâtiment dans l'esprit des Haïtiens. "Pour beaucoup la reconstruction post-tremblement de terre n'a pas commencé tant que le Palais national n'a pas été reconstruit" a expliqué le chef de l'État, qui appelle donc à l'édification, sur le même site, au coeur de la capitale, d'un "monument qui symbolise la dignité et la fierté du peuple haïtien".
           

Présidence moderne 

Considérant l'attachement des habitants à l'ancien édifice, le pouvoir exécutif a décidé que les façades du bâtiment seront reconstruites à l'identique mais l'intérieur adapté au fonctionnement d'une présidence moderne : le tout devra évidemment répondre aux normes de construction face aux risques de catastrophes naturelles. Une commission d'ingénieurs et d'architectes a été installée mercredi pour travailler à ce chantier de reconstruction dont le coût n'a pas encore été estimé.
           
Si le président Jovenel Moïse souhaite que les travaux débutent d'ici la fin de l'année, le temps nécessaire à la réalisation de ce chantier n'a pas encore été évalué. Les procédures de passation de marchés publics pour choisir les entreprises et architectes participants n'ont pas encore été lancées. 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play